28/05/2017

Du grand au petit écran : « Selma », « Snow Therapy » et « Saint Laurent »

Les amateurs de cinéma sur petit écran pourront découvrir cette semaine trois films inédits sur RTS UN et ARTE. Critiques pour donner envie de les voir, ou pas.

FullSizeRender.jpg3 étoiles. « Selma ».  Il y a un peu plus de 50 ans des hommes et des femmes, avec à leur tête le Dr Martin Luther King, ont risqué leur vie, et l’ont parfois perdue, pour que tous les citoyens puissent avoir le droit de voter. « Selma » raconte cette campagne décisive de la conquête des droits civiques pour tous. Centré sur le personnage de Martin Luther King, « Selma » fait la part belle au contexte politique de l’époque. Les hésitations du président Johnson sur la conduite à adopter, alors que son pays est confronté aux yeux du monde entier à des affrontements raciaux d’une rare violence, sont très révélatrices de ce contexte. Au même titre que la stratégie de Martin Luther King qui, à un moment donné, préfère reculer, et affronter l’incompréhension de ses troupes, pour mieux sauter. Le film a donc des vertus pédagogiques indéniables, ce qui fait à la fois sa force et sa faiblesse, car à trop vouloir démontrer il en perd par moment un peu de son intérêt. Un reproche toutefois insuffisant pour ne pas voir ce film qui rappelle, si cela était encore nécessaire, que pour obtenir l’égalité des droits, il faut toujours lutter.

RTS UN, lundi 29 mai, 20h40

 

FullSizeRender.jpg3 étoiles. « Snow Therapy ». Vacances familiales dans les Alpes, pause déjeuner sur la terrasse du restaurant et tout à coup une avalanche qui s’approche dangereusement. Panique à bord. Tomas, le père, s’enfuit alors que la mère se retrouve seule pour protéger ses deux enfants. Plus de peur que de mal, l’avalanche s’est arrêtée au pied du restaurant. Mais elle a tout de même fait de gros dégâts au sein de la famille : le père a failli dans sa mission de protecteur et a perdu la confiance de son épouse et de ses enfants. « Snow Therapy » est une comédie grinçante, par moment jouissive par son côté cruel, qui s’attaque aux clichés de la famille « idéale », mais aussi au rôle de l’homme dans notre société occidentale. Le spectateur et la spectatrice sont forcément bousculés par ce qu’ils découvrent à l’écran et invités à se questionner sur eux-mêmes : qu’auraient-ils fait dans une situation comme celle-ci ? « Snow Therapy » est un film qui dérange et ne s’oublie pas une fois qu’il est terminé, quand bien même on regrettera une fin pas à la hauteur du reste.

ARTE, lundi 29 mai, 20h50

 

FullSizeRender.jpg2 étoiles. « Saint Laurent ». Le film de Bertrand Bonello - à ne pas confondre avec le « Yves Saint-Laurent » de Jalil Lespert avec Pierre Niney dans le rôle titre sorti également en 2014 - se penche sur la vie du célèbre couturier durant la décennie 1967 - 1976. Les scénaristes voulaient se centrer sur les moments les plus importants de la vie du couturier, justement concentrés durant cette période. « Saint Laurent », malgré d’indéniables qualités, laisse dans l’ensemble de marbre, à l’image de la photographie superbe, mais glacée, comme son héros pourtant remarquablement joué par Gaspard Ulliel. Les enchainements entre les différentes scènes sont abrupts et le film tire en longueur (2h37). A noter une magnifique scène avec Valéria Bruni Tedeschi qui se transforme en suivant les conseils d’Yves Saint-Laurent. Pas franchement désagréable donc, mais pas indispensable.

ARTE, mercredi 31 mai, 20h55

 

 

5 étoiles : à voir absolument, 4 étoiles : chaudement recommandé, 3 étoiles : ça vaut la peine, 2 étoiles : pas indispensable, 1 étoile : il y a mieux à faire

 

Les commentaires sont fermés.