18/06/2017

Des mesures en faveur des cyclistes, vraiment?

FullSizeRender.jpgLe diable se cache souvent dans les détails. Annoncer qu’il y aura une onde verte vélo à la rue de la Servette et la création d’une bande cyclable à Plainpalais, suite à la suppression de feux, c’est bien. Mais à y regarder de plus près, ces deux mesures en faveur de la mobilité douce soulèvent des questions et des commentaires.

En ce qui concerne l’onde verte vélo sur la rue de la Servette, le département de l’environnement, des transports et de l’agriculture (DETA) précise que cette dernière aura lieu dans le sens de la descente et qu’elle permettra de gagner deux minutes entre le carrefour du Bouchet et la rue de Lyon avec une vitesse moyenne de 25 km/h.

Empruntant cette rue presque tous les jours à vélo, je peux affirmer qu’il est possible d’atteindre cette vitesse à la seule et unique condition que les scooters et motos ne squattent pas la bande cyclable, empêchant ainsi régulièrement les cyclistes de remonter la file, et ne se mettent pas à la place prévue pour les cyclistes aux feux. Or, ce n’est bien évidemment pas le cas ! Le DETA a-t-il prévu de demander à la police de faire des contrôles réguliers? Si tel n’est pas le cas, cette mesure sera inutile.

Quant à la création d’une bande cyclable à Plainpalais, suite à la suppression de feux à vingt carrefours dans le canton, le DETA précise dans son communiqué de presse (1) qu’elle sera accompagnée de 38 places de parking pour les motos et de…6 places pour les vélos ! On voudrait encourager la circulation des deux roues motorisés au centre ville qu’on ne s’y prendrait pas autrement, alors que c’est la mobilité douce et les transports publics qui doivent l’être.

En conclusion, le DETA poursuit sa politique qui vise à faire plaisir à tout le monde, sans opérer des véritables choix. C’est peut-être payant sur un plan électoral à court terme, mais insuffisant pour encourager les habitant-e-s de ce canton à prendre les transports publics et/ou le vélo. C’est pourtant un enjeu primordial de santé publique quand l’on sait que plus de 3000 Suisses décèdent chaque année des suites de la pollution atmosphérique.

(1) https://demain.ge.ch/actualite/fluidification-flux-circul...

 

Commentaires

Vous êtes utile, à n'en pas douter, de par la transparence de vos positions.
Typiquement cyclo-gauchiste, liberticide et égoïste dans l'âme, avec un appel à plus de répression pour qui ne pense et -hérésie suprême- ne roule pas comme vous.

En tant que motard, cycliste, trottinettiste et automobiliste à mes heures, je n'ai jamais vu pareille attitude aussi misérable dans quelqu'autre "camp" que ce soit dans ce débat sur la mobilité. Uniquement chez certains bobos à vélo, qui vivent en travaillent en ville, protégés des aléas du marché, et qui surtout se pensent en phase avec un préltendu sens objectif de l'Histoire, "l'auto, la moto, c'est le passé". Imposture intellectuelle s'il en est, mais ça prend dans certains milieux.

Minable.

Mais ne perdez pas courage, en ville de Genève, entre les différents écolos/gauchistes subventionnés/assistés et autre tenants du dirigisme étatique sous n'importe quelle forme, vous n'êtes pas loin d'une majorité.

Écrit par : Ioan | 22/06/2017

Répondre à ce commentaire

"alors que c’est la mobilité douce et les transports publics qui doivent l’être."

Dirigisme pure souche. Ou quand le marxisme abandonne k.o. le terrain économique, pour diriger celui des moeurs et des options personnelles, en l'occurence celles de la mobilité, définissant le Bien et du Mal.

Écrit par : Ioan | 22/06/2017

Répondre à ce commentaire

En gros des usagers qui représentent 3% du trafic et qui ne paient rien et ne sont pas identifiables exigent 20% de l'espace routier, mais également qu'ils soient traités comme des rois! Égoïsme et arrogance à l'état pur mon dieu!

On se demande après pourquoi le monde va mal! Et après on nous parle de pollution atmosphérique? La pollution est dans le cerveau, car plus on applique cette politique ridicule plus on pollue... ah mais ça je suppose vous préférez ne pas le voir.
Mieux vaut imaginer plein de belles pistes cyclables vides la plupart du temps, ça fait clean et si on baigne dans la pollution bein pour vous ça n'existe pas!

Écrit par : jl | 23/06/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.