25/07/2017

Du grand au petit écran : « Les opportunistes »

L’été rime le plus souvent à la télévision avec rediffusions. C’est la raison pour laquelle on ne peut que se réjouir qu’Arte diffuse mercredi soir un film inédit d’excellente facture.

FullSizeRender.jpg4 étoiles. « Les opportunistes ». Le film a été récompensé en 2014 par 7 « David di Donatello », les « César » italiens, dont ceux de meilleur film et de meilleure actrice à la sublime Valeria Bruni Tedeschi.

Le film est divisé en trois chapitres qui privilégient dans chacun d’eux le point de vue d’un des six personnages principaux : Dino Ossola, agent immobilier médiocre qui veut devenir riche et fréquenter la haute société à l’image de Carla Bernaschi (Valeria Bruni Tedeschi, parfaite) qui a tout ce qu’elle veut, si ce n’est que son mari ne lui accorde guère d’attention, et enfin Serena Ossola, la fille de Dino et petite amie de Massimiliano Bernaschi qui se trouve bien malgré elle impliquée dans la mort d’un cycliste qui constitue le fil rouge du film.

A la fois drame social, critique du capitalisme sauvage et de la bourgeoisie qui n’hésite pas à mettre l’humain au second plan pour faire du profit, thriller et comédie à l’humour noir, « Il capitale umano » ravira les amateurs de cinéma : faire progresser l’intrigue en adoptant trois points de vue différents, et en évitant toute redondance, est captivant. Certes, ce n’est pas nouveau, Lucas Belvaux l’avait, par exemple, merveilleusement bien fait dans sa trilogie (« Un couple épatant », « Cavale » et « Après la vie »), mais cela fonctionne très bien dans ce film également porté par une excellente distribution.

ARTE, mercredi 26 juillet, 20h55

Les commentaires sont fermés.