18/09/2017

Une bonne nouvelle pour I. Moret et P. Maudet

Ainsi donc, les Suisses plébisciteraient Ignazio Cassis comme Conseiller fédéral s’ils pouvaient voter parce qu’il est « sobre, souriant et sympathique » à en croire un article paru aujourd’hui dans la Tribune de Genève qui se base sur un sondage effectué sur les sites du groupe Tamedia.

Un sondage d’une parfaite inutilité puisque c’est le Parlement, et seulement lui, qui décidera mercredi matin qui succédera à Didier Burkhalter. Mais il est vrai que pour faire vendre du papier, même un sondage qui relève de la politique fiction peut faire son effet.

Un sondage d’autant plus inutile que les personnes qui y ont participé ont une connaissance très partielle des trois candidats qui, et pour cause, ne s’affrontent pas en public, comme cela serait le cas si c’était au peuple de décider. Ne reste donc aux sondés qu’à se baser  sur des critères de sobriété (on ne parle bien évidemment pas d’alcool), de sourire, de la sympathie qu’ils suscitent et au mieux sur quelques interviews vues, lues ou entendues dans les medias qui positionnent l’un.e ou l’autre plus ou moins à droite sur l’échiquier politique.

Un peu court pour se forger une opinion du moment que la population ne peut pas assister aux auditions devant les groupes parlementaires, ce qui serait fort intéressant du point de vue de la transparence. Ceci étant dit, cela ne signifie d’ailleurs pas que les parlementaires prennent leur décision sur des critères purement objectifs…

Mais la bonne nouvelle pour Isabelle Moret et Pierre Maudet, c’est que les sondages ont démontré à plusieurs reprises qu’ils pouvaient se tromper. Ils ont donc encore toutes leurs chances de l’emporter mercredi devant le candidat « sobre, souriant et sympathique » !

Commentaires

En près de 10 ans maudet n'a montré aucunes compétences particulières pour combattre les délinquants et les dealers qui partout nous pourrissent la vie!

Écrit par : dominique degoumois | 19/09/2017

Les commentaires sont fermés.