02/10/2017

Des Géantes photogéniques

IMG_0290.PNG


Je dois bien l'avouer, j'avais du mal à comprendre cet enthousiasme pour des marionnettes géantes. Je suis donc allé à leur découverte un peu sur les pattes arrières samedi matin à Plainpalais.

Et là, dès le réveil des deux géantes, je me suis rapidement laissé prendre par la magie de la mise en scène réglée comme du papier à musique, par l'humour, par la poésie, par le formidable professionnalisme des marionnettistes qui manipulent avec une aisance extraordinaire ces deux géantes et bien évidemment par les deux héroïnes elles-mêmes dont les expressions sont juste incroyables.

Emballé, j'ai parcouru de nombreux kilomètres pour assister à un véritable spectacle,  comme bien des Genevois.e.s (un excellent plan de santé publique!) pour les photographier et les filmer pour garder et partager un souvenir lumineux de leur passage à Genève.

Et j'y suis retourné dimanche.

IMG_0302.JPG

IMG_0310.JPG

IMG_0305.JPG

IMG_0319.JPG

IMG_0322.JPG

IMG_0327.PNG

IMG_0324.PNG

IMG_0347.JPG

IMG_0342.JPG

Commentaires

En fait, le plaisir des spectateurs fait partie du plaisir du spectacle. Etre entouré d`une foule de gens qui prennent plaisir a un spectacle renforce ce plaisir en chacun des spectateurs. Le phénomene est normal, puisque l`homme est un etre social. D`ailleurs, l`inverse est vrai aussi: dans une foule ou prédomine la haine ou la peur, le fait de se sentir entouré de gens haineux ou apeurés a tendance a rendre chacun encore plus haineux ou apeurés. Le tout est de réunir les foules par des spectacles qui déclenchent des sentiments positifs et alors, c`est la fete. Cette fois et quoi qu`en disent quelques grincheux par vocation (il y en aura toujours), ce fut une réussite. Bravo Geneve, bravo les Genevois!

Écrit par : J.S. | 02/10/2017

Merci pour ce magnifique commentaire!

Écrit par : didier bonny | 03/10/2017

@didier bonny

« Merci pour ce magnifique commentaire »

LOL sauf que le commentateur J.S n’est autre que Jean Jarog alias Jean, JJ, Ignaz...... etc et qu’il n’est pas à Genève mais en Hongrie! Il passe son temps et ses journées, depuis des mois, devant son ordi! Il suffirait de faire le compte de ses interventions sous différents pseudos durant les trois jours de promenade de ces marionnettes Gulliver sur les blogs pour se rendre compte qu’il se fiche du monde!

Désolée! Mais je ne pouvais vous laisser faire des éloges au mensonge dont cet intervenant est coutumier.

Écrit par : Patoucha | 03/10/2017

Formidable, votre commentaire, comme le spectacle.
Moi, ces marionnettes, elles me redonnent le goût de vivre!
(oui, oui, je sais, vos collègues, les emblogueurs, vont me dire que l'assurance maladie, le terrorisme, etc.)
Et puis la p'tite géante, si elle veut s'faire une bouffe, c'est quand elle veut !

Écrit par : Mani | 02/10/2017

Evidemment, ceux qui osent analyser le tout et pas seulement "les foules aux spectacles" sont forcément des "grincheux par vocation".
On revient à la pensée unique. Ceux qui ont l'audace de regarder un peu au-delà reçoivent tout de suite des qualificatifs désobligeants comme sur un autre blog où on parle de bagnolards.
Si l'homme est un être social, il doit tenir compte aussi qu'il fait partie d'un canton où on aurait dû voter tout récemment une restriction de budget contre des associations qui font un boulot moins visible que le spectacle des géantes mais à long terme.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 02/10/2017

Le fait que qu'un événement soit "photogénique" n'est pas un argument en sa faveur. Depuis que le beau et le bien ne sont plus intimement liés, les pires spectacles peuvent être l'objet d'un plaisir esthétique ... pour une partie de la population.
Toutes les formes modernes du fameux "panem et circenses" le démontrent amplement et les décapitations publiques attirent toujours du monde, même ceux qui les dénoncent hypocritement.

Écrit par : Mère-Grand | 03/10/2017

La joie, la force, l'enthousiasme, l'étonnant sentiment d'unité que donne un événement comme la Saga des Géants à une population ne relève pas du rationnel.

C'est quelque chose que l'on ne peut éprouver qu'au fond de son coeur. Peut-être qu'un écrivain de talent arriverait à le faire sentir ?

Oui, on connaît le discours des moralisateurs comptables :"Est-ce bien raisonnable de prendre une "ville en otage", combien ça coûte, combien ça va coûter? "
Bravo, les experts de la calculette, ceux qui veulent réduire la dette, ceux qui veulent économiser davantage, "pour nos enfants", "pour les vieux".

Je préfère remercier pour ce spectacle.
Parce qu'il me relie au sens de ma vie, de mes efforts,de mes aspirations, de mes rêves.
Parce qu'il a mis des étoiles dans les yeux de mes enfants.
Parce qu'il m'a fait grandir, même si je ne suis pas un géant.

Et parce que, le jour où il me faudra partir, je me souviendrai que j'ai vu les Géants.

J'ai aimé, ça m'a intéressé. Cela n'arrive pas si souvent !

Écrit par : Mani | 03/10/2017

Merci pour ce magnifique commentaire!

Écrit par : didier bonny | 03/10/2017

Oui, le commentaire de Mani mérite remerciements dans ce flot mesuré de réactions timides.
Car ce n'est pas la beauté de l'expérience qui est remise en question. Nous sommes tous d'accords que cette création est un cadeau.
Ce que je dénonce avec beaucoup d'autres, ce n'est pas le principe mais l'organisation et surtout la victoire des terroristes sur nos institutions.
Nous avons perdu cette guerre et nous défions ces fauteurs de troubles à charge de millions dédiés à prévenir un attentat.
Blocs de béton, présence maximale des forces de l'ordre, couverture aérienne permanente pour prouver que nous maîtrisons les risques. Nous avons perdu la mesure et sommes devenus incapable de mettre en balance les avantages et les inconvénients d'une telle manifestation. Les chiffres vont tomber et seront vraisemblablement accablants.
Alors faudra choisir. Liberté d'expression ou pragmatisme sécuritaire.
Le compromis de ces trois jours est une façon de ne pas assumer.

Écrit par : Pierre Jenni | 03/10/2017

Totalement d'accord avec Mani. Ce qui frappe, c'est que la plupart des grincheux se veulent la plupart du temps "ouverts", "généreux", "multiculturels" respectueux de l'altérité" et blablabla. Oui, mais pas dans leur jardin. Mère-Grand aurait adoré ça, mais chez les Papous. Décaillet se serait émerveillé du même spectacle...à Zurich. Jenni idem, en Inde. Etc, etc...

Écrit par : Géo | 03/10/2017

Les commentaires sont fermés.