24/11/2017

Témoin dans "Dialogai 35"

B90B9F24-4F0B-43A3-929F-C7738757F602.jpegJeudi soir, Dialogai soufflait ses 35 bougies. Son histoire, c’est celle de la communauté homosexuelle masculine genevoise que l’on retrouve dans un livre publié à cette occasion: « Dilaogai 35 » aux éditions Slatkine. Ce superbe ouvrage, magnifiquement mis en page et écrit par Richard Bonjour, contient 35 thématiques et 30 témoignages de femmes et d’hommes qui lui ont raconté leurs liens avec Dialogai. L’auteur du livre précise dans l’avant-propos que « ce recueil n’a ni ambitions théoriques ni prétentions encyclopédiques ». Il est néanmoins une pierre importante à l’édifice de la mémoire en faveur de la lutte pour l’égalité des droits pour toutes et tous, lutte qui d’ailleurs se poursuit.

Je suis fier de faire partie des 30 témoins, car Dialogai a joué un rôle primordial dans mon acceptation de moi-même. J’y ai fait des rencontres décisives qui près de 20 ans plus tard me portent encore aujourd’hui dans mes combats pour l’égalité et la lutte contre les discriminations.

Mon témoignage est à découvrir dans « Dilaogai 35 », mais en voici un extrait: 

(...) Au début des années 2000, Dialogai était incontournable pour se rencontrer, en particulier le célèbre repas du mercredi. C’est là que j’ai fait connaissance de personnes qui militaient pour l'égalité des droits pour les personnes LGBT. Ce que j'aime beaucoup dans le milieu associatif, c'est qu'on y rencontre des personnes qui ne pleurent pas sur leur sort, qui prennent leur destin en main et qui, parce qu’elles sont fières d'être ce qu'elles sont, ont envie de se battre. Dialogai a une grande importance dans ma vie puisque c'est vraiment ce lieu de convivialité qui m'a permis de faire cette transition entre ma vie d'hétérosexuel et ma vie d'homosexuel.

Après il y a eu le grand événement de la Pride 2004 dont l'assemblée constitutive de l’association a eu lieu à Dialogai. J’ai fait partie du comité d'organisation où il y avait toutes les personnes actives dans les associations LGBT genevoises et c'est là que j’ai commencé mon chemin de militant qui m’a conduit à être aujourd’hui le co-président de la Fédération genevoise des associations LGBT, en duo avec Lorena Parini. C'est un chemin qui s’est tracé petit à petit en fait... Après la Pride, j'ai fait partie du Comité genevois pour le OUI au partenariat. Et depuis là, ça n'a jamais cessé. Je suis un militant. Militant politique puisque j’ai siégé au Conseil municipal, puis au Grand Conseil. Militant de l’égalité des droits, j’ai logiquement épousé la cause des personnes LGBT. Mon engagement politique a fait que j'étais une personnalité connue alors j’ai été sollicité par les médias et je suis ainsi devenu, parmi d'autres, un relais politique. (...)

 

777478BA-42D5-4C9F-BBFB-20FBC88157AA.jpeg

 

Les commentaires sont fermés.