03/12/2017

Buttet au bûcher?

Nouvelles révélations sur le comportement « inapproprié » du Conseiller national démocrate-chrétien valaisan Yannick Buttet dans la presse dominicale : il serait l’homme qui a eu des gestes et des propos déplacés envers la Conseillère nationale genevoise UDC Céline Amaudruz.

L’étau se resserre donc autour du politicien qui s’est lui-même absout de la présomption d’innocence en reconnaissant ses erreurs mettant ainsi sur la place publique ce que d’aucuns pourraient être tentés de mettre sur le compte de sa vie privée. Mais peut-on quoiqu’il en soit mettre sur le compte de la vie privée des gestes et des propos déplacés qui auraient lieu au sein du Parlement, endroit publique par excellence ? Evidemment que non.

Celui qui se qualifie lui-même de « gros lourd » lorsqu’il a « bu un verre » (sic) attire d’autant plus l’attention sur lui dans cette affaire qu’il défend dans son action politique les valeurs de la famille traditionnelle. N’a-t-il pas dans une interview accordée à La Liberté de Fribourg le 3 juillet dernier, à propos du mariage gay, déclaré que ceux qui s’y opposent sont considérés soit comme fous ou comme défendant « des valeurs qui semblent aux yeux de certains dépassées aujourd’hui » ? Ce point de vue peut dans l’absolu se défendre, mais encore faut-il vivre soi-même en cohérence avec les valeurs qu’on défend.

Or, apparemment, ce n’est pas ce que ferait Yannick Buttet qui ne serait certes ni le premier ni le dernier à agir de la sorte. Faudrait-il dès lors envoyer le Conseiller national démocrate-chrétien au bûcher ? A une autre époque, la question se serait peut-être posée. Mais de nos jours, une démission du Parlement suffirait, car un politicien qui défendrait des valeurs qu’il ne respecterait pas à ce point n’y aurait plus sa place.

IMG_0947.jpg

Commentaires

Cher Monsieur, Ne voyant strictement pas le rapport entre son opinion sur le mariage gay et le comportement récent de Yannick Buttet, je ne peux m'empêcher de vous trouver de bien mauvaise foi, à moins que décidément vous ne voyiez le monde qu'à travers cette unique lorgnette, ce qui me paraît très réducteur.

Écrit par : Mathilde Lavenex | 03/12/2017

Répondre à ce commentaire

@ Observations.
Pourquoi mêler les Polonais à une histoire spécifiquement valaisanne? Il n'y a pas eu, que je sache, de cas de harcèlement sexuel à la Diète polonaise.
Laissez Copernic et Chopin reposer en paix dans leurs tombes.
Et apprenez qu'en langue polonaise, de quelqu'un qui est ivre on dit qu'il est "rond comme un Valaisan".

Écrit par : Mario Jelmini | 05/12/2017

"l’homme qui a eu des gestes et des propos déplacés envers la Conseillère nationale genevoise UDC Céline Amaudruz."

C'est quand même ça le plus extraordinaire dans cette affaire. Pour avoir l'idée saugrenue de mettre la main aux fesses de Céline A., il faut être sérieusement malade de la braguette, ou rond comme un Polonais.

Écrit par : Observations | 04/12/2017

Répondre à ce commentaire

Le lieutenant-colonel Buttet dit de lui-même : je suis conservateur, catholique et balourd quand je suis bourré. A cause de mes bottes militaires, j’ai tendance à me prendre les pieds dans le tapis et à écraser l’escarpin au bal des officiers. J'ai la main baladeuse, elle s'égare du coté de la dentelle. C’est pas de ma faute, c’est l’esprit du vin. Il est taquin. Comme tous soldats j'aime bien jouer à cache-cache, une fois la nuit tombée.
Moi je dis : Yannick Buttet est un représentant du peuple.
Son comportement erratique n’est pas un péril pour les institutions de la république. Il ne s'est pas mis au service de la Corée du Nord, il n'a pas touché de pots de vin de Tamoil, il ne roule pas secrètement pour les forces ennemies (les vignerons vaudois).
Certain demandent à Yannick Buttet de démissionner parce que son attitude correspond exactement à ses positions sur la famille traditionnelle : il est patriarcal, sexiste et arrogant. Evidemment. Et c’est la moindre des choses.
On ne reproche pas au tank de l'armée rouge de laisser des traces sur le gazon. On ne va pas virer un UDC parce qu’il est xénophobe ou l’écolo qui goûte le saucisson au toffu. De même, on ne peut pas reprocher à un élu PDC valaisan d'être aussi hypocrite et faux cul que le reste du PDC valaisan. C'est à son parti de prendre la mesure de la chose, puis ce sera au citoyen valaisan de décider de son sort.
Chaque élu représente une petite partie du peuple. Aucun ne le représente dans son ensemble. Le conseiller national a le droit et même l'obligation d'avoir les mêmes qualités et les mêmes tares que ses électeurs et électrices. Buttet n'a pas à être exemplaire, pas plus que Céline Amaudruz ou Filippo Lombardi. L’élu sert des intérêts particuliers ; dans le cas de Yannick Buttet, la famille conservatrice, la patrouille des glaciers, des avions de combat pour ses copains et les intérêts du Chablais. Jusqu’à aujourd’hui, il se débrouille plutôt bien.

Écrit par : gabriel bender | 04/12/2017

Répondre à ce commentaire

Vous devriez ouvrir un blog par ici, Gabriel Bender. Excellent commentaire, et c'est un Chablaisien conservateur, qui a fait deux patrouilles des glaciers, partisan de l'achat de nouveaux avions de combat, (des Gripen si possible) mais qui vote PLR qui vous le dit...

Écrit par : Géo | 05/12/2017

Répondre à ce commentaire

A qui le tour? Époque idéale pour les moches reglements de compte au nom d`une belle cause, celle de la dignité des femmes. Pain béni pour les avocaillons aussi, cette nouvelle croisade. Celle-ci risque par ailleurs de se retourner contre les femmes car de plus en plus d`hommes en viendront a voir des ennemies potentielles dans leur collegues féminins et la, bonjour l`ambiance.

Écrit par : JJ | 05/12/2017

Répondre à ce commentaire

"car de plus en plus d`hommes en viendront a voir des ennemies potentielles dans leur collegues féminins et la, bonjour l`ambiance."
C'est déjà le cas, et depuis longtemps. Le féminisme n'est qu'un moyen de plus pour grimper dans la société. "Je suis une femme, donc cette place me revient" est le leitmotiv depuis des décennies...

Écrit par : Géo | 05/12/2017

Répondre à ce commentaire

Dans cette république bananière qu'est devenu le Valais depuis une certaine éviction d'un Conseiller d'Etat par une fraude électorale organisée, plus rien ne devrait étonner les "autres Suisses".
Pourtant dans ce canton, tout est en mains, voulu, géré par des PDC depuis très longtemps et depuis le printemps dernier un certain parti le PLR s'est rallier à cette cohorte de menteurs et manipulateurs pour remettre un des siens -sur le trône-!

Aujourd'hui ces faux-amis sont obligés d'être de concert, pour maintenir étouffées les magouilles qui se passent à tous les niveaux dans ce canton.
(Allez voir dans les assemblées primaires des communes, tout y est permis, plus rien n'arrête personne, des subalternes, mais ils se savent couverts quoi qu'il arrive).

Tout cela relève du plus que l'inacceptable, d'ailleurs un sondage dit ici que 75% demande la démission de Y. Buttet et pourtant ils arriveront à le faire passer pour une victime de son manque de savoir-vivre. Nous paierons pour entretenir sa famille (ses indemnités de Conseiller et Président de commune) et par nos primes maladies pour soigner cet incurable.

Les seuls qui ont su réagir correctement et en tout honnêteté et respect face à leurs valeurs....se sont les militaires!

Écrit par : Corélande | 05/12/2017

Répondre à ce commentaire

"une fraude électorale organisée"

Si vous avez des preuves d'une fraude électorale en Valais (ou ailleurs du reste), vous devriez immédiatement les communiquer à la Justice.

Écrit par : Réagissez | 06/12/2017

Répondre à ce commentaire

Il y a eu une fraude. Problème pour Corélande, c'était un UDC qui a triché...

Écrit par : Géo | 06/12/2017

Répondre à ce commentaire

Il est toujours facile de se dénoncer lorsque les actes sont commis pour amadouer la justice. C'est la méthode des pervers. Il était pleinement conscient de ce qu'il faisait. Il doit être condamné.

Écrit par : Marchand | 06/12/2017

Répondre à ce commentaire

Vous plaisantez Géo! un UDC...mais d'origine PDC donc parachuté ou infiltré!
(pour la "bonne cause"?!?!?!?!? hahaha!)
Faut-il encore préciser que la justice en VS est dominée par le PDC, donc nous n'aurons jamais le fin mot de l'histoire, car on risquerait de sortir le nom ou les noms des commanditaires....pas bon, pas bon!

Et avec cette toute nouvelle révélation de très mauvaise mœurs estampillée PDC et soutenue par un PLR complice; faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais.....La manière dont tout cela est géré par le parti et les institutions démontrent bien que nous sommes "la petite Corse de Suisse"!

En Valais la victime est celle montrée du doigt par le PDC-PLR pas celle qui subit les affronts et les sévices; (on l'a vu il y a déjà plusieurs années pour une jeune femme tuméfiée par des coups sur une certaine affiche)c'est sa faute d'être là, au mauvais endroit au mauvais moment....! C'est bien en Valais que l'on a instauré le dégagisme, bien avant le français macron!

Écrit par : Corélande | 07/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.