23/02/2018

Votations en Ville de Genève : 6 X NON

L’échéance du 4 mars approchant à grands pas, il est temps pour celles et ceux qui ne l’auraient pas encore fait de voter ! Les électrices et électeurs de la Ville de Genève sont particulièrement sollicités puisqu’ils ont la possibilité de voter à huit reprises. Deux sujets retiennent particulièrement l’attention : les Fêtes de Genève et les coupes budgétaires.

sans-titre 2.pngConcernant ces dernières, rappelons que la votation vise à refuser des coupes linéaires (2,5 millions touchant la culture, l’allocation de rentrée scolaire, la solidarité internationale et les dépenses générales des départements avec des conséquences, notamment, sur la sécurité incendie, l’entretien des parcs, des places de jeux, des bâtiments scolaires et l’organisation de manifestations populaires) qui ne se justifient absolument pas du fait que les finances de la Ville de Genève sont saines.

Alors que le budget 2018 n’a toujours pas été voté par le Conseil municipal, la victoire du NON enverrait un signal très clair à la majorité: si elle s’entête dans sa politique de diminution des charges à la hache, elle devra faire face à de nouveaux référendums. C’est pourquoi il faut voter quatre fois NON le 4 mars.

sans-titre.pngQuant à la votation sur les Fêtes de Genève, qui s’inscrit dans un contexte qui a vu les deux derniers exercices se solder par un déficit cumulé de dix millions de francs, les votant.e.s ont le choix entre deux projets qui sentent la naphtaline: se focaliser sur le nombre de jours que doivent durer ces fêtes, en y ajoutant la place des forains, est en effet un débat du siècle passé. Il est temps de tout mettre à plat et de réfléchir au concept des Fêtes de Genève en n’évitant aucune question, y compris celle de leur existence.

C’est la raison pour laquelle il faut voter deux fois NON le 4 mars afin de laisser la porte ouverte à toutes les options. Voter OUI à l’initiative et/ou au contre-projet figerait en effet un concept qui a fait son temps.

14:36 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.