03/03/2018

César 2018: guère de surprises

429A2E93-49EB-4836-AB06-11FF712FE28B.jpegLa 43ème cérémonie des César a vécu. Et plutôt bien. Mais avant tout parce que le meilleur film de l’année 2017, « 120 battements par minute », l’a emporté avec 6 César contre 5 à l’autre favori, « Au revoir là-haut ». À noter que « Le sens de la fête », dix nominations, est reparti bredouille.

Du côté de la cérémonie, Manu Payet s’est démené pour tenter de la rendre plus dynamique que d’habitude, mais pas toujours avec succès, surtout dans une deuxième partie lourdingue. À souligner toutefois la brièveté bienvenue, dans l’ensemble, des discours des lauréats visiblement briefés pour ne pas « s’étaler » avant que la musique ne les rappelle à l’ordre...

Hommages aux disparus Jeanne Moreau, Claude Rich, Mireille Darc, Danielle Darrieux, Jean Rochefort et...Johnny Hallyday, César d’honneur remis à Penélope Cruz par Pedro Almodovar, discours d’un grand humanisme de Robin Campillo, réalisateur de « 120 battements par minute », et références à « balance ton porc » ont marqué cette cérémonie.

Quant au palmarès, il n’a guère réservé de surprises, comme l’atteste la comparaison entre mes pronostics et la réalité pour les principales catégories.

Meilleure actrice

Mon pronostic: Jeanne Balibar. Vainqueur: Jeanne Balibar. C’était la favorite pour obtenir la récompense grâce à sa très belle prestation dans « Barbara », la seule chose positive du film qui, comme on l’espérait, ne pas été distingué au-delà de son interprète principale. 

Meilleur acteur

Mon pronostic: Jean-Pierre Bacri. Vainqueur: Swann Arlaud. L’acteur principal de « Petit paysan » crée indéniablement la (seule) surprise de cette cérémonie. Mais il faut bien reconnaître qu’il était très crédible dans son rôle et que cette récompense n’a rien de scandaleux.

Meilleure actrice dans un second rôle

Mon pronostic: Sara Giraudeau. Vainqueur: Sara Giraudeau. Convaincante dans « Petit Paysan », César du meilleur premier film, est une belle gagnante.

Meilleur acteur dans un second rôle

Mon pronostic: Antoine Reinartz. Vainqueur: Antoine Reinartz. Excellent, comme d’ailleurs toute la distribution de « 120 battements par minute ». 

Meilleure espoir féminin

Mon pronostic: Camélia Jordana. Vainqueur Camélia Jordana. Plus connue jusqu’ici pour ses talents de chanteuse, la jeune actrice crève l’écran dans « Le Brio ». Mérité. 

Meilleur espoir masculin

Mon pronostic: Nahuel Perez Biscayart. Vainqueur: Nahuel Pérez Biscayart. Formidable dans « 120 battements par minute », mais également dans « Au revoir là-haut », ce César est plus que « normal » tant le comédien aurait mérité d’être nommé dans la catégorie du « meilleur acteur ».

Meilleur film étranger

Mon pronostic: « Dunkerque ». Vainqueur: « Faute d’amour ». Satisfait que « The Square », l’incompréhensible vainqueur de la Palme d’or 2017, ne l’ait pas emporté. 

Meilleure réalisation

Mon pronostic: Robin Campillo. Vainqueur: Albert Dupontel. Belle récompense pour cette adaptation, césarisée à ce titre, du roman de Pierre Lemaitre pour un artiste complet. 

Meilleur film

Mon pronostic: « 120 battements par minutes ». Vainqueur: « 120 battements par minute ». Le meilleur film français de 2017 l’a emporté. Une juste récompense qui rattrape le fait qu’il n’ait pas eu la Palme d’or 2017 que le film méritait mille fois plus que « The Square ».

00:31 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.