10/04/2018

Jamais content!

Les comptes 2017 de la Ville de Genève sont largement bénéficiaires et tout le monde devrait s’en réjouir! Et bien non! La droite municipale, oui celle qui voulait faire des coupes pour 2,5 millions dans ce même budget et qui s’est faite renvoyée à ses études par le peuple le 4 mars dernier, ne peut bien évidemment pas afficher sa satisfaction sans quoi toute sa stratégie du « je coupe pour couper » s’effondrerait d’un seul coup.

Et cela reviendrait également à reconnaître que la Ville de Genève est fort bien gérée depuis de très nombreuses années par la Conseillère administrative socialiste, et candidate au Conseil d’Etat, Sandrine Salerno. Voilà qui en est trop pour cette majorité qui, année après année, voit ses prévisions catastrophiques être démenties par la réalité des chiffres qui est têtue. Ne reste donc plus que la mauvaise foi pour affirmer au PDC « qu'il n’y a pas de quoi pavoiser » ou encore au PLR que « l’excédent est  construit sur des recettes artificielles ou fictives ».

En attendant, les citoyennes et citoyens de la Ville de Genève sauront sans doute, eux, apprécier que les comptes présentent un boni de 33,5 millions, supérieur de 32,1 millions à ce qui était budgété, et pourront entonner en pensant à la droite municipale la chanson d’Alain Souchon « Jamais content»! 

23:08 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Et rappelez nous quel est le montant de la dette ?

Écrit par : Eastwood | 12/04/2018

Les commentaires sont fermés.