04/05/2018

CFF : des prix renversants

IMG_2457.jpgVoyager en train, c’est cher. C’est en tout cas ce que pense une majorité des gens. Certes, avec le demi-tarif, et à condition de l’utiliser tout de même plusieurs fois par année pour le rentabiliser, c’est déjà plus abordable. Mais un aller-retour Genève-Berne à 51 francs, ce n’est tout de même pas donné, surtout si on est plusieurs adultes.

Il est toutefois possible de voyager avec les CFF à des prix défiant toute concurrence.  Je l’ai découvert presque par hasard en voulant me rendre à Delémont au début du mois d’avril. J’avais certes lu à la fin du mois de mars que les CFF allaient revoir à la baisse une partie de leurs prix avec notamment des billets dégriffés dont le prix normal pourrait être réduit de 70%, en particulier aux heures creuses.

Quelle n’a donc pas été ma (bonne) surprise lorsque voulant acheter mon billet pour Delémont un samedi en partant à 7h15 de Genève et à 17h45 de Delémont, pas vraiment des heures creuses, que l’aller et retour était à 19 francs et 20 centimes au lieu de 64 francs avec le demi-tarif ! Un prix renversant ! J’ai à partir de là regarder d’autres offres et ai pu constater qu’à certaines heures un Genève-Berne coûtait 7 francs 70 ou encore un Genève-Lugano 27 francs 40 !

Alors bien sûr, mieux vaut réserver son billet dès que son achat est possible, soit 30 jours à l’avance, et avoir de la souplesse au niveau de ses horaires pour voyager à petit prix avec les CFF. A moins d’être suffisamment réactif, et un peu chanceux, pour obtenir une carte journalière à…29 francs (toujours avec le demi-tarif) et là plus aucune contrainte d’horaire et plus d’excuses pour privilégier ce moyen de transport qui préserve notre environnement !

15:13 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Les maths sont vites faits. Je dépense la moitié en me déplaçant seul dans ma caisse, tous frais compris. Alors si les CFF ne revoient pas rapidement leurs tarifs, nous seront obligé de renoncer à leurs services et continuer à pourrir nos vies urbaines avec tous ces transports individuels motorisés, polluants et bruyants. Et puis Flixbus donnera le coup de grâce puisque le principe même du cabotage est remis en question pour les poids-lourds européens.

Écrit par : Pierre Jenni | 04/05/2018

C'est marrant, comme le point de vue sur les choses varient en fonction de l'observateur....

Voilà le challenge : j'habite à Genève, j'aimerais me rendre à Zuoz, ( 2 adultes, 3 enfants)

Merci de me faire part des meilleures offres, mais surtout de chronométrer le temps requis par cette recherche ( simple, n'est-ce pas ?)

Si jamais vous tombez sur un message du genre "unknown request" ou pire, n'hésitez pas à m'en faire part !

Écrit par : Paitzi | 07/05/2018

Les billets dégriffés c'est bien à la condition d'habiter très d'une "grande ligne" sinon c'est un peu plus compliqué, comme de devoir les acquérir uniquement par internet !

En Allemagne, on peut les acheter au guichet des DB !

Quant à FlixBus, j'ai voyagé avec cette compagnie en aller/retour Zurich/Munich : aller voyage très agréable, retour plus chaotique : des passagers ont dû intervenir pour que je puisse monter dans le bus alors que mon billet/réservation était valable !

Écrit par : M.A. | 08/05/2018

Oui, M.A. c'est la ruée sur Flixbus comme sur Uber. Et nos élus ne comprennent rien de ce qui se passe. Ils valident les "lois du marché" et encouragent la "concurrence" pour faire "pression sur les prix".
Et nous sommes évidemment tous responsables puisque nous voulons tout, tout de suite, et si possible gratuitement. Nous élisons donc ceux qui représentent nos intérêts. A très court terme.

Écrit par : Pierre Jenni | 08/05/2018

Les commentaires sont fermés.