06/01/2019

Discriminer au nom de l’éthique chrétienne !

Drapeau gay.jpgL’UDF (Union Démocratique Fédérale), parti anecdotique qui défend la vie, la famille, l’être humain, la Suisse et la sécurité d'après son site internet, a donc annoncé qu’elle allait lancer un référendum contre la révision de la norme pénale antiraciste. Rappelons que lors de la récente session d’hiver, le Parlement a modifié l’article 261bis du Code pénal en y ajoutant l’orientation sexuelle, mais malheureusement pas l’identité de genre. C’est ainsi que les crimes, les délits de haine et les discriminations dont sont encore trop souvent victimes les personnes homosexuelles et les bisexuelles seront poursuivis, mais pas ceux contre les personnes transgenres et intersexes.

L’UDF a donc décidé de lancer un référendum contre cette révision, ce qui n’est à vrai dire guère surprenant. Ce parti s’oppose systématiquement à toutes les avancées en lien avec l’égalité des droits pour les personnes lesbiennes, gay, bi et trans (LGBT). C’est en effet déjà lui qui avait lancé le référendum contre la loi autorisant l’adoption par la/le partenaire. Il avait lamentablement échoué à récolter les 50 000 signatures. En sera-t-il différemment cette fois-ci ? Cela dépendra vraisemblablement du soutien que l’UDC pourrait apporter ou non à ce référendum.

Musique d’avenir. Mais en attendant, il vaut la peine d’aller sur le site de l’UDF pour voir quels sont ses arguments pour lutter contre cette révision. C’est ainsi que l’on peut y lire que cette modification du Code pénal est « une dictature étatique en matière d’expression, une attaque idéologique contre la liberté d’expression et la diversité d’opinion en Suisse ».

A en croire l’UDF, « cette extension de loi irréfléchie n’est pas la moindre des attaques graves contre des personnes qui s’opposent publiquement à l’idéologie de genre et aux revendications d’associations homosexuelles sur la base de l’éthique chrétienne. » Ce serait donc, en résumé, les personnes LGBT qui seraient les méchants bourreaux et celles et ceux qui les attaquent les pauvres victimes!

Gageons que si le peuple devait voter, il ne se ferait pas avoir par ce discours incroyablement homophobe qui pourrait sans doute être attaqué en justice dès que la révision du Code pénal serait entrée en force. Pas besoin dès lors de chercher plus loin la raison qui motive l’UDF à lancer le référendum : elle veut pouvoir continuer à discriminer les personnes LGBT à sa guise au nom de l’éthique chrétienne ! Un programme haineux qui tombe sans doute fort bien en cette année d’élections fédérales pour motiver les troupes de l’UDF, mais qui exaspère les personnes LGBT et leurs nombreux soutiens qui se battent, et continueront de se battre, jour après jour pour une Suisse ouverte et égalitaire !

22:50 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Est-ce un hasard, le jour avant l'ouverture du procès du chef de bande barabarin ?

Écrit par : Corto | 07/01/2019

Répondre à ce commentaire

Bof! Aucune crainte pour être suivis!

La Liberté d’expressIon n’est pas celle d’insulter et de dire ce qui passe par la tête comme certains le font dans cette blogosphère. Si on les laisse faire, cela n’a rien à voir avec ladite  liberté d’expression, mais celle d’avoir moins de « commentaires »  même si certains sont plagiés, ce qui relève d’une infraction du Droit pénal. L’accepter c’est en être complice. Il faut espérer que d’ici quelques mois, les XXL pseudos seront interdits avec la même vigilance que pour les blogs du Matin.Je salué en passant le travail du médiateur Daniel Cornu.

Bon après-midi. Clic

Écrit par : Patoucha | 07/01/2019

Répondre à ce commentaire

Tout à fait d'accord avec vous patoucha. Je me rappelle très bien les insultes que vous adressiez l'an passé à ceux et celles avec qui vous étiez en désaccord sur le blog de MRH. Je vois que vous êtes maintenant passée aux menaces contre "ceux qui acceptent ces commentaires". MRH en fait-il partie?
Clic et clac.

Écrit par : Daniel | 07/01/2019

"Il faut espérer que d’ici quelques mois, les XXL pseudos seront interdits avec la même vigilance que pour les blogs du Matin." Je partage vos voeux et j'espère que TOUS les plagiaires seront balayés des blogs de la TDG.
Charité bien ordonnée commence par soi-même.

Écrit par : Luc Schneider | 07/01/2019

L'UDF n'est ni plus ni moins que nos ayatollahs à nous nourris par l'évangélisme version américaine. Les membres de l'UDF ont manifesté contre l'avortement à Berne l'an dernier. Maintenant ils s'attaquent aux LGBT. Ils décrivent les homosexuels comme des "malades" pouvant être guéris par la médecine. Ils soutiennent la colonisation israélienne en cisjordanie et justifient les exactions de l'armée israélienne par leur propre interprétation de la bible. Ils posent à notre société un danger comparable à celui des islamistes.

Écrit par : Jean Favre | 07/01/2019

Répondre à ce commentaire

je ne pense pas que ceux qui sont préoccupés par ce changement de statut le soient pour les raisons que vous semblez invoquer.

Il y a une foule de questions liées aux mariages homosexuels, notamment ceux comprenant la PMA, la GPA et l'adoption d'enfants, sujet que vous semblez éviter dans le package introductif dans votre note.

En ce qui me concerne, je suis très satisfait de voir l'égalité entre les hétéros et les homos, là n'est pas la vraie question. Chacun est libre de sa personne, par contre, j'émet quelques doute quant à certaines modifications des lois accompagnant les récents changements en matière d'état-civil, notamment en ce qui concerne les enfants qui ne sont pas des objets commercialisables mais qui sont le fruit d'un acte sexuel entre un homme et une femme, essayez d'imposer les mêmes règles à des animaux et vous verrez leurs rejetons dévier de leur instincts, voir se faire bouffer tout cru.

Écrit par : Vigousse | 07/01/2019

Répondre à ce commentaire

Le parquet de Lyon ne requiert pas de condamnation à l'encontre de Barbar-in et de ses 5 complices dans les affaires d'enfants violés dans son diocèse !!

De plus en plus malsain !!

Écrit par : Vigousse. | 10/01/2019

Répondre à ce commentaire

La vice-présidence du Comité pour l’égalité entre les sexes de l’ONU confiée au…. Yemen, l’un des pires pays pour l’égalité des sexes

Écrit par : Corto | 11/01/2019

Répondre à ce commentaire

Déjà en 2017 :

https://www.24heures.ch/monde/ami-syrien-encombre-lelysee-deja-sevi-geneve/story/19455659

Le bonjour aux Daher, celui de gôche parti bass comme celui plus branchés à droite !

Ca ratisse large !

Écrit par : Corto | 17/01/2019

Répondre à ce commentaire

En tout ce qui s'écrit n'apparaît jamais le mot amour.

L G B ou T n'est-ce pas finalement une forme d'expression des sentiments également?


Par ailleurs… on ne devrait jamais parler d'éthique et ou de charité chrétienne
mais bien d'éthique ou de charité tout court.


Il faut quand-même ne pas occulter que les psys, aux Etats-Unis, notamment… avant d'être "priés" de se taire prenaient en cure les homosexuels sans leur donner de leçon de morale (Arthur Janov).

Evangéliquement parlant au soir de l'ultime repas de la Cène Jean "couché sur le sein du Seigneur" fut utilisé en faveur de l'homosexualité: n'est-ce pas ce signe qui permit à Judas d'aller dénoncer Jésus aux autorités religieuses (en adoptant la thèse de la traîtrise de Judas par ailleurs discutable mais ce n'est pas le thème de cet article de Didier Bonny).

Une fois comprise la raison de leur homosexualité, Arthur Janov, toujours, certains.nes rompaient toute relation homosexuelle, d'autres, non... tout en connaissant la raison de leur choix.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 17/01/2019

Répondre à ce commentaire

Myriam, si vous entamez le sujet de l'homosexualité et la chrétienté, on en a pour des années !

Écrit par : Corto | 17/01/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.