Votation du 9 février : tout le monde y gagne (2/5)

Imprimer

IMG_9249.PNGLe dénigrement et la dévalorisation en public de personnes en raison de leur appartenance à un groupe particulier ne blessent pas seulement les personnes directement concernées. Cela touche également leur entourage. Les discours de haine et les discriminations contre les personnes lesbiennes, gays et bisexuelles blessent aussi leur famille et leurs cercles d’ami.e.s. Ils peuvent également avoir un impact négatif dans leur vie associative et professionnelle ainsi que bien évidemment sur leur santé. 

Le dénigrement et la calomnie envers des groupes particuliers de la population créent des insécurités, divisent la société et portent préjudice à la cohésion sociale. Aucun état démocratique n’a intérêt à laisser des appels publics à la haine et à la discrimination impunis.

Un OUI le 9 février 2020 n’est ainsi pas seulement utile pour les personnes lesbiennes, gays et bisexuelles, mais pour toute la population. Et ainsi, tout le monde y gagne !

La haine n’est pas une opinion ! OUI le 9 février !

Lien permanent Catégories : Air du temps 2 commentaires

Commentaires

  • L'appel à la haine doit être condamné, point final. Le harcèlement qui pousse un/une ado à se suicider, est-ce donc moins grave ?

    La spécification de cette loi est directement liée à des lobbies.
    Qui peut être contre une loi qui protège ? Personne. Mais, cette une loi suit une mode, celle de minorités existantes ou créés qui veulent être visible par la victimisation.
    Si je parle de victimisation, c'est que je ne connais personne qui a de la haine pour les homosexuels.

    Il est vrai qu'il existe sur internet des milieux haineux, qui le sont contre tout ceux qui sont différent d'eux, homosexuels y compris.

    Je vais voter "oui" par méconnaissance de l'état d'homophobie du pays.

    Est-ce que la raison de mon manque d'enthousiasme vient des campagnes du PS qui nous cassent les pieds avec des minorités, peut-être. En tout cas le PS n'a pas peur des contradictions, puis que certains pensent élire spécifiquement un LGBT+ à la tête du PS.
    A faire cette distinction, le PS dit qu'il y a des suisses et des suisses LGBT+. Le message subliminal est donc, vous n'êtes pas comme les autres, ce qui ne va pas aider ceux qui sont mal dans leur peau. On est en pleine dérive.
    L'orientation sexuelle de la personne qui prendra en main le PS, parti politique, ne regarde que celle-ci. L'important est que le travail soit bien fait.
    Et si le PS croit qu'il va gagner des électeurs, il se trompe, la démagogie a ses limites.

    Loi démago ou nécessaire ? c'est la question.
    L'argument de l'UDC et des évangélistes est des plus ridicules. L'un s'oppose parce qu'il n'aime pas ce qui vient de gauche et l'autre, j'en conviens, est un milieu qui frise l'homophobie.

  • C'est pour garder la liberté d'expression que nous disons non car il y a le mariage pour tous puissent la Pma , Gpa , théories du genre, ... La société détailler au dépend des enfants. Avez vous des enfants ? Pensez à eux ...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel