Du grand au petit écran: « Ôtez-moi d’un doute »

Imprimer

983995E2-37DD-4E78-9CE2-0B6E5B3E8A78.jpegErwan est démineur. Cette profession n’a pas été choisie au hasard par la réalisatrice Carine Tardieu, puisqu’Erwan va voir sa vie littéralement exploser quand il va apprendre que son père n’est pas son père biologique. En recherchant son géniteur, alors que dans le même temps sa fille enceinte refuse de lui dire qui est le père de son enfant, Erwan va devoir gérer un conflit de loyauté entre celui qui l’a élevé et celui qui lui a donné la vie. Et ce n’est pas tout, puisqu’il va lui falloir gérer sa relation avec Anna, fille de son père biologique, qui ignore tout de la situation et qui a flashé sur lui.

La lecture de ce synopsis fait penser à une pièce de boulevard et à une comédie bien lourde dont le cinéma français a le secret. Mais en fait, il n’en est (presque) rien. Malgré le côté « tiré par les cheveux » du scénario, particulièrement la fin qui est décevante, le film est agréable à regarder de bout en bout grâce à l’alternance de scènes tendres, voire émouvantes, et d’autres drôles, voire hilarantes grâce à Esteban qui, dans le rôle de Didier, est franchement génial.

D’ailleurs, il vaut la peine d’aller voir le film rien que pour lui. Le reste de la distribution est également à la hauteur des attentes : François Damiens, André Wilms et Guy Marchand sont très touchants et Cécile de France apporte son énergie habituelle qui évite au film de tomber par moment dans le mélo. « Ôtez-moi d’un doute » n’est certes pas la comédie du siècle, mais c’est loin d’être désagréable.

3 étoiles. « Ôtez-moi d’un doute ». France 2, dimanche 19 janvier, 21h05.

5 étoiles : à voir absolument, 4 étoiles : chaudement recommandé, 3 étoiles : ça vaut la peine, 2 étoiles : pas indispensable, 1 étoile : il y a mieux à faire

Lien permanent Catégories : Télévision 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.