11/05/2018

Cumul des mandats : quid des députés suppléants ?

Deux conseillères administratives et deux conseillers administratifs d’une grande commune (Mesdames Salerno et Kast pour Genève et Onex et Messieurs Rochat et Pagani pour Vernier et également Genève) élu.e.s au Grand Conseil le 15 avril dernier, ont annoncé qu’ils siègeraient en tant que député.e malgré le fait qu’ils aient déjà un autre mandat. Encore faut-il que leur parti leur accorde une dérogation, le cumul des mandats étant proscrit dans les statuts des socialistes et des Verts.

Pour justifier leur choix, ces quatre élu.e.s mettent en avant le fait que leur mandat à l’Exécutif de leur commune prendra fin en 2020 et que ce cumul ne sera donc que transitoire. Certes. Mais cette période transitoire va tout de même durer deux ans. On aurait donc en Ville de Genève 3 magistrats sur 5 (!) qui cumuleraient deux mandats, puisqu’il faut ajouter la double casquette de Guillaume Barazzone, conseiller administratif et conseiller national. Est-ce bien raisonnable ? Ces deux charges sont-elles compatibles en termes d’investissement à fournir pour les remplir comme il le faudrait ?

S’il est compréhensible que ces quatre élu.e.s ne souhaitent pas se retirer de la députation du fait que la fin de leur autre mandat est relativement proche, pourquoi dès lors ne pas laisser leur place aux députés suppléants pendant ces deux années ? Cette solution aurait l’avantage de régler la question du cumul des mandats, tout en préservant la possibilité aux quatre conseillers administratifs de siéger comme député.e à la fin de leur mandat de magistrat communal.

15:41 Publié dans Grand Conseil 2018 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

29/03/2018

Un engagement de longue date en faveur des personnes LGBT

Texte publié sur le site de la Fédération genevoise des associations LGBT qui à l’occasion des élections cantonales a souhaité présenter deux de ses membres: Didier Bonny et Yves de Matteis.

Tous deux sont candidats au Grand Conseil sur la liste Les Verts et s’engagent depuis des années, notamment au sein des associations LGBT, dans la prévention et la lutte contre les discriminations et les violences en raison de l’orientation sexuelle et/ou de l’identité de genre et pour l’égalité sociale et juridique des personnes LGBT. Nous vous invitons à faire plus ample connaissance avec eux.

Lire la suite

19:07 Publié dans Grand Conseil 2018 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

23/03/2018

Voter, c’est si facile. Enfin, presque. Mode d’emploi.

ABF95533-1104-474A-9B2C-BCDBA321CDBF.jpegLes bulletins de vote pour élire le 15 avril un nouveau Grand Conseil de 100 député.e.s sont entrain d’arriver dans les boîtes. Mais comment ces 100 sièges sont-ils attribués ? La répartition se fait en deux temps. Tout d’abord, on attribue le nombre de sièges par liste proportionnellement aux nombres de suffrages que chacune d’entre elles a obtenus. Ensuite, ce sont les candidat.e.s de chaque liste qui ont le plus de voix qui occupent ces sièges. Une liste doit atteindre au minimum 7% pour obtenir des sièges.

 

Concrètement…

Votre liste préférée est, au hasard :-), la 2, celle des Verts. Vous la glissez telle quelle dans votre enveloppe, elle rapporte 100 suffrages au parti et une voix à chaque candidat.e qui est sur la liste. C’est ce qu’on appelle le vote compact.

Vous souhaitez biffer quelques candidat-e-s sur votre liste préférée. Elle rapporte 100 suffrages au parti et une voix à chaque candidat.e qui n’est pas biffé.e.

Vous n’aimez pas biffer, mais vous voulez avantager un.e ou des candidat.e.s d’une même liste. Il est possible alors de prendre la liste officielle et d’écrire le/la ou les noms de ces candidat.e.s en mentionnant en haut le nom et/ou le numéro de la liste. Ce vote rapporte également 100 suffrages au parti et une voix aux candidat.e.s inscrit.e.s sur le bulletin de vote.

Votre voisin.e se présente sur une autre liste que celle qui a votre préférence et vous aimeriez bien voter pour elle/lui. Vous pouvez l’ajouter sur la liste. A ce moment-là, la liste ne rapportera que 99 suffrages au parti et 1 suffrage sera donné à la liste sur laquelle se présente votre voisin.e. Chaque candidat.e (non biffé.e bien évidemment, car vous pouvez à la fois ajouter et biffer des candidat.e.s) est crédité.e d’une voix. 

Vous n’avez que faire d’une liste de parti, vous voulez faire votre propre Grand Conseil avec des candidat.e.s de plusieurs horizons. Vous prenez la liste officielle et vous écrivez jusqu’à un maximum de 100 noms. Chaque candidat.e sur cette liste aura une voix et rapportera également un suffrage au parti dont il défend les couleurs.

Vous voulez voter pour une seule personne. Vous prenez la liste officielle, vous inscrivez son nom et mettez le nom et/ou le numéro de la liste sur laquelle elle se présente. Si vous ne le faites pas, vous n’utiliserez alors qu’un seul de vos 100 suffrages. Cette personne aura certes une voix pour elle, mais elle ne lui sera d’aucune utilité si son parti n’a pas de siège pour qu’elle puisse s’asseoir dessus!

Ce qu’il ne faut pas faire…           

  • Remplir ou modifier un bulletin de vote autrement qu’à la main ;
  • Ajouter des remarques ou des signes ;
  • Utiliser un bulletin qui ne soit pas l’officiel ou celui d’un parti ;
  • Mettre 2 fois le même nom ;
  • Inscrire au verso des bulletins quoique ce soit, ce n’est pas pris en considération ;
  • Inscrire plus de 100 noms ;
  • NE PAS VOTER !

28056437_2001298983244420_2875722872494289983_n.jpg

15:33 Publié dans Grand Conseil 2018 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

08/02/2018

Les trois « E » des Verts dans mon blog

IMG_1430.jpg Le programme des Verts pour la législature 2018-2023 dans la perspective des élections cantonales du 15 avril a été adopté le 30 janvier par l'assemblée générale. Il met en valeur les trois "E" qui sont la base de la politique des Verts, à savoir "E" comme Environnement sain, "E" comme Egalité et "E" comme Economie durable et responsable (https://www.verts-ge.ch).

L'occasion pour moi, qui suis candidat au Grand Conseil sur la liste 2 des Verts, de passer en revue les presque 700 textes que j'ai écrits sur mon blog depuis août 2012 et de classer ceux qui entrent dans cette catégorie des 3 "E". Il y en a un bon nombre, ce qui n'est pas vraiment un hasard! J'en ai retenu une quarantaine, dont vous trouverez ci-dessous les titres, les dates de parution et les liens qui renvoient aux textes.

Lire la suite

10:09 Publié dans Grand Conseil 2018 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

03/02/2018

Luc Barthassat ne fait plus rire personnne

Le moins que l’on puisse écrire est que Luc Barthassat en a pris pour son grade cette semaine suite à sa « prestation » en-dessous de tout face à Liza Mazzone vendredi dernier à l’émission Forum de la RSR. Il y a bien évidemment eu les réactions outrées des internautes sur les réseaux sociaux, et absolument personne pour le défendre, mais également celles de la presse.

La plus remarquable étant celle du rédacteur en chef de La Tribune de Genève, Pierre Ruetschi, qui a sonné la charge en écrivant, notamment, que Luc Barthassat « fut grossier, insultant, méprisant. Il a ponctué son propos de «bordel», il a attribué «âneries» et «bobards» à sa contradictrice, qu’il n’a cessé de couper d’un ton agressif, l’empêchant de développer ses arguments. » Et d’ajouter que « son comportement est indigne. Il déshonore l’ensemble du Conseil d’État ainsi que son département. »

 

Lire la suite

00:29 Publié dans Grand Conseil 2018 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | |