Journal d'un député indépendant (2) (22/02/2013)

"Les députés de gauche sont des fumeurs de cannabis." "La moitié de la députation MCG a un lien avec la prostitution". Ces citations sont-elles tirées de conversations tenues au café du commerce du coin? 

Non. Ce sont des phrases qui ont été prononcées lors de la séance du Grand Conseil de jeudi soir par deux candidats au Conseil d'Etat avec comme résultat une brève interruption de séance par le président qui a ordonné d'ouvrir toutes les fenêtres. Bonne initiative qui a permis de refroidir l'atmosphère et de finir d'examiner dans un climat plus ou moins serein le projet de loi 11056 modifiant la loi sur la police permettant à cette dernière d'accomplir des missions préventives s'il existe des indices sérieux qu'une infraction pourrait être commise.

Comme les deux répliques ci-dessus le laissent à penser, ce projet de loi a donné lieu à un débat, ou plutôt à un combat, gauche-droite (j'ai voté avec la droite). Certains intervenants n'ont donc pas hésité à jeter le discrédit sur leurs adversaires et la gauche a fait de l'obstruction systématique en demandant à...six reprises le renvoi de cet objet en commission, dont cinq fois après que l'entrée en matière ait été acceptée par la majorité! En vain, bien évidemment, considérant les forces en présence.

Le Grand Conseil jeudi soir ressemblait donc plus à un cirque qu'à un parlement. C'est sans doute plus divertissant ainsi pour celles et ceux qui suivent les débats à la tribune du public ou devant leur téléviseur. Mais un parlement n'est pas fait pour divertir, pour cela il y a...la revue des députés dont la première représentation aura lieu lundi prochain!

07:19 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |