Un "ciment national" aux allures de sable de plage (02/08/2013)

Les clichés ont la vie dure, très dure même !

A chaque fois qu’une votation se profile sur l’armée, on nous ressert toujours le même plat, à savoir que l’armée est un facteur essentiel à la cohésion nationale, le ciment sans lequel la Nation s’écroulerait. Hugues Hittpold, conseiller national, n’a pas échappé à ce syndrome de « suissitude » en déclarant dans la Tribune de Genève des 31 juillet et 1er août que « l’obligation de servir est l’un des ciments de la Suisse ».

Comment peut-on aujourd’hui encore faire une telle déclaration alors que seulement 52% des conscrits sont incorporés à l’armée et qu’à peine un tiers d’entre eux accomplissent leurs jours de service militaire ? Faut-il préciser qu’il s’agit quasiment exclusivement de la gente masculine au passeport à croix blanche, ce qui au final représente un ciment aux allures de sable de plage ?

Le service militaire obligatoire est dépassé.

Il doit être remplacé par un engagement de tous les citoyens, y compris donc des citoyennes, au service de la collectivité, qu’il soit militaire ou civil. Un service obligatoire à la communauté, valeur essentielle du « bien vivre ensemble », qui pourra alors cette fois-ci être élevé au rang de « ciment national ».

 

 

17:20 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |