L'échelle du milieu (26/08/2013)

La Ville de Genève va donc accorder une allocation de rentrée aux enfants des familles qui bénéficient des subsides pour l'assurance maladie et qui ont un permis.
 
Avec cette mesure, on ne prend pas, une fois encore, en compte l'effet de seuil - les familles qui sont juste au-dessus de la limite paient leur assurance maladie plein pot et n'auront pas le droit à cette allocation -ni les élèves clandestins qui sont pourtant scolarisés de plein droit et qui auraient, pour la plupart d'entre eux, bien besoin de cette allocation.
 
Si cette mesure profitera à beaucoup de familles, et c'est tant mieux, il faut toutefois constater qu'avec la manière dont elle est appliquée, il ne fait pas bon se retrouver juste au-dessus ou juste au-dessous du dernier échelon. C'est l'échelle du milieu.
 
La Ville de Genève, et son Conseil administratif à majorité de gauche,  n'aurait-elle pas pu essayer de changer la recette habituelle, même si c'est compliqué sur un plan administratif, je l'admets, et donner une somme différente aux familles en fonction du revenu?
 
Lisser la courbe n'est certes pas parfait, mais c'est en tout cas plus équitable que la solution retenue.
 
 

18:20 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | |