En réponse à la lettre ouverte de M. Duval (13/09/2013)

Monsieur,

votre obsession à l'encontre des directeurs d'établissement m'inquiète. Vous les attaquez jour après jour, ou presque, sur votre blog. Vous le faites très régulièrement au travers de ma personne, puisque je suis un personnage public. Comme j'ai déjà eu l'occasion de l'écrire sur mon blog, cela ne me gêne pas outre mesure. Cet entêtement à essayer de me nuire participe même sans doute à ma notoriété. Mais il y a quand même une limite. Et cette limite, Monsieur, vous l'avez dépassée aujourd'hui lorsque vous utilisez ma vie privée pour attaquer la fonction de directeur d'établissement en faisant preuve, évidemment, d'une mauvaise foi absolue, d'où ma réaction, pour une fois, à vos propos qui tournent en rond depuis tant d'années.

Vous savez, en effet, parfaitement que je fais partie de ces directeurs à temps partiel que vous attaquez, d'ailleurs, encore plus que les autres. Décidément, j'ai tout pour vous plaire. Par conséquent, je n'ai rien "volé" à personne en faisant le Pont du Jeûne genevois et je n'ai rien à cacher. Un de mes "amis" facebook n'a rien trouvé de plus intelligent, mais il est vrai que ce n'est pas par ce terme que je qualifierais la personne qui vous a vraisemblablement contacté, que de vous faire réagir, une fois encore, sur votre fixation. Soit. J'espère que cela vous a fait du bien...jusqu'à la prochaine fois. Et puisque je prends la peine de vous répondre, sachez que quand je siège au Grand Conseil, je le fais sur mes jours de vacances. 

Pour conclure, j'aimerais sincèrement vous souhaiter, six ans après avoir pris votre retraite de l'enseignement, soit juste avant l'entrée en fonction des directeurs, à un âge que beaucoup pourraient considérer comme un énorme privilège et qui plus est, à ce que je me suis laissé dire - mais les gens disent parfois n'importe quoi - dans un autre canton, d'être capable de tourner la page et de profiter pleinement de votre temps libre.

Bien à vous.

Didier Bonny  

 

P.S. Une dernière chose que vous semblez ignorer: il est possible de programmer la date et l'heure de la publication d'un texte sur son blog. Vous devriez donc éviter d'en tirer des conclusions erronées.

18:00 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | |