Initiative de l'UDC: c'est du 50-50! (30/01/2014)

imagesCAVJU83S.jpg« La remontée fulgurante de l’initiative de l’UDC a provoqué hier un véritable électrochoc », peut-on lire dans la Tribune de Genève. En voilà une surprise qui n’en est pas une ! Il fallait être bien naïf pour penser que cette initiative serait rejetée aussi facilement que les premiers sondages le laissaient entendre.

A croire que la classe politique n’a pas tiré les leçons des dernières votations en lien avec les étrangers au sens large, celle sur l’interdiction des minarets étant probablement la plus proche dans l’esprit.  A-t-on oublié que cette initiative a LARGEMENT été approuvée par le peuple ?

La campagne de l’UDC est, comme d’habitude, basée sur la peur et ça marche: il est toujours plus facile de s’adresser aux tripes plutôt qu’à la tête. Dans le camp des opposants, on peine à rassurer, à expliquer qu’en cas de OUI ce serait une catastrophe pour notre économie qui a besoin des forces venues de l’étranger pour continuer de prospérer, pour nos relations avec l’Europe ou encore tout simplement pour l’image d’une Suisse ouverte et pas repliée sur elle-même.  

Le résultat de l'initiative de l'UDC "contre l'immigration de masse" pourrait être au final très  proche du 50-50. Il y a un risque objectif qu'elle passe. Il faut donc que celles et ceux qui sont contre se mobilisent jusqu'au dernier jour, qu’ils trouvent les mots pour rassurer les électrices et électeurs qui doutent, qui se sentent exclu-e-s de la prospérité helvétique. La tentation de la politique de la terre brûlée est dangereuse : à jouer avec le feu, les Suisses pourraient  bien finir par se brûler.

 

12:24 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | |