UDC et MCG veulent couler les finances genevoises (18/06/2014)

La campagne sur le vote de l’initiative de l’UDC sur la traversée de la Rade, qui aura lieu le 28 septembre, est lancée et avec elle la bataille des chiffres.

Les opposants prédisent, ce qui paraît logique, plus de circulation sur la rampe de Cologny, sur la rue de Lausanne et sur l’avenue de France et les partisans…pas plus de trafic en ville. Il faudra m’expliquer comment en doublant un axe de circulation (cette initiative n’est qu’un Pont du Mont-Blanc bis souterrain),  on arrive à ne pas générer du trafic supplémentaire.

Et si tel était le cas, alors à quoi bon dépenser 1,5 milliard (dépassement de quelques centaines de millions non compris…) pour un ouvrage qui n’améliorera pas la circulation ?

Mais au-delà de ces querelles d’experts de la mobilité, il y a un élément qui est totalement objectif : Genève ne peut pas se permettre d’investir 1,5 milliard pour un aspirateur à voitures. Elle n’a même pas l’argent nécessaire pour rénover ses écoles !  En termes de priorité, le choix paraît vite fait : même la PLR, pourtant un parti probagnole, l’a compris.

Ce n’est pas le cas de l’UDC et du MCG qui malgré leurs discours sur les économies préfèrent couler un peu plus les finances genevoises avec une construction hors de prix et inutile…

Espérons que la majorité des Genevoises et Genevois en auront conscience au moment de voter et appuieront avec le pied sur la pédale de frein plutôt que sur celle de l’accélérateur !

12:57 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | | | |