Punaise! (07/10/2014)

Depuis que les punaises de lit ont fait leur entrée dans mon immeuble, impossible de croiser un voisin sans que la conversation tourne autour de ces "charmantes" bêtes. Qui sera la prochaine victime? Telle est la question!

Le feuilleton a commencé à la fin du printemps quand une voisine du premier m'apprend qu'un appartement du deuxième serait colonisé par ces insectes qui se nourrissent de sang humain la nuit venue, tels les vampires. J'avais déjà entendu parlé de ces petites bêtes auparavant, mais sans vraiment y accorder beaucoup d'attention. Je ne me suis pas vraiment senti plus concerné après cette conversation.

Mais quelques semaines plus tard, une autre voisine m'apprend que ses voisins, toujours au deuxième, vont déménager parce qu'ils n'en peuvent plus des ces punaises dont ils n'arrivent pas à se débarrasser. Cette fois, la menace se précise. Elle se précise d'autant plus que deux jours plus tard, une jeune femme m'annonce qu'elle déménage elle aussi en raison de ces fameuses punaises de lit dont elle n'arrive pas à se débarrasser après quatre essais de désinfection!

Au même moment, "Mise au point" programme un reportage sur ce fléau en m'informant que pour en finir il faut soit tout brûler (bon, j'exagère un peu, mais il faut quand même faire chauffer l'appartement et tout ce qu'il y a dedans à 60 degrés) soit alors tout congeler dans des frigos géants du côté de la Praille! Angoisse!

Et cette question qui devient de plus en plus obsessionnelle dans l'immeuble: à qui le tour? Téléphone à la régie pour savoir ce qu'il en est. Réponse on ne peut plus vague, on ne veut pas affoler les locataires. Raté! Les langues se délient et ce ne serait pas 4 comme le prétend la régie, mais 6 appartements qui seraient contaminés, les insectes ayant élu domicile, pour l'instant, au deuxième et troisième étage.

Et puis le chien qui détecte les punaises de lit fait son entrée, une voisine jusque là épargnée du deuxième s'étant réveillée un matin avec des boutons. Médor ne trouve rien, mais elle est encerclée par des appartements infestés. Panique! Combien de temps faudra-t-il aux punaises pour forcer l'entrée? Que faire? Protection en plastique pour le matelas, scotch à double face et des nuits qui virent au cauchemar.

Et moi, et moi, et moi? J'habite au cinquième, je suis protégé, enfin j'essaye de m'en convaincre. Et surtout, j'ai trouvé l'arme secrète: ma voisine de droite qui dégaine régulièrement son vaporisateur sur ma porte d'entrée rempli d'un mélange d'huiles essentielles sensé lutter contre les vampires. Je ne sais pas si c'est efficace, mais c'est en tout cas rassurant, du moins jusqu'à ce que le quatrième soit à son tour infecté...

17:57 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |