Stauffer a-t-il déjà perdu son siège à Onex? (14/10/2014)

Deux manchettes de la Tribune de Genève en deux jours, des articles en veux-tu, en voilà, des publications sur les réseaux sociaux et les blogs à n'en plus finir, une impunité absolue, le Bureau du Grand Conseil baissant son pantalon de peur d'en ajouter une couche et j'en passe et des meilleurs ou des pires, c'est selon.

Bref! Le cirque autour de Stauffer a une fois de plus fonctionné à plein régime, à se demander s'il n'y a rien de plus important dans la politique genevoise.

Le Conseiller administratif d'Onex le paiera-t-il en perdant son siège à l'Exécutif d'Onex si l'Entente et l'Alternative décidaient de s'unir pour les élections au printemps 2015, comme c'est déjà le cas à Vernier? Ce n'est même pas sûr, car si Eric Stauffer est un député insupportable à bien des égards, les attaques sur la manière dont il mène sa barque à Onex, contrairement à ce qui fut le cas pour Thierry Cerutti à Vernier, ne sont pas très nombreuses.

Les Onésiens pourraient même bien au contraire renforcer la position d'Eric Stauffer, car une partie de la population, qui ne vote pas MCG, pourrait être tentée de l'ajouter sur sa liste, tant il est vrai qu'une politique d'alliance sans autre but que de contrer quelqu'un montre très vite ses limites.

Les partis qui au Grand Conseil s'opposent presque systématiquement sur tous les sujets qui suscitent le débat et qui voudraient opérer cette alliance de circonstances feraient bien de s'en souvenir dès aujourd'hui s'ils veulent vraiment éjecter Stauffer.

 

19:13 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | |