Ecopop: l'UDC joue aux apprentis sorciers (03/11/2014)

FullSizeRender.jpg64% des électrices et électeurs proches de l’UDC voteraient en faveur de l’initiative Ecopop le 30 novembre. Galvanisée par le résultat du vote du 9 février, ils ne voient pas pour quelle raison il faudrait s’arrêter en si bon chemin. Ils ne font finalement que de mettre en pratique le message de repli de la Suisse sur elle-même que l’UDC assène depuis des décennies.

Les leaders de l’UDC, opposés à l’initiative, seraient donc apparemment entrain de se faire déborder par leur base, tel Mickey dans « Fantasia » de Walt Disney qui déclenche une danse effrénée de balais qu’il n’arrive plus à arrêter.

Il est dès lors amusant, si l’on ose dire, de constater que des ténors de l’UDC, dont Christoph Blocher et Oskar Freysinger, se sentent obligés de monter au créneau pour dire que l’initiative Ecopop est dangereuse pour notre pays. Il faut dire que plusieurs sections cantonales de l’UDC recommandent de voter OUI à ce texte qui veut  limiter l'immigration et la surpopulation à un taux de 0,2 % par an en moyenne afin de protéger la nature et limiter le besoin de constructions nouvelles.

« Limiter l’immigration », pas étonnant  que cela parle à une partie de celles et ceux qui ont voté OUI le 9 février et plus particulièrement à l’électorat de l’UDC. A force de jouer avec le feu et de l’alimenter avec son discours d’exclusion sur les étrangers, les pontes de l’UDC se voient donc maintenant forcés de jouer les pompiers auprès de leur électorat au risque de voir la prospérité de la Suisse menacée. On rit…jaune !

07:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |