La "guerre" pour 5 millions par an? (09/11/2014)

La commission des transports du Grand Conseil, MCG en tête qui n’est pas à une contradiction près sans quoi, il est vrai, ce ne serait plus le MCG, a donc voté en faveur d’un nouveau contrat de prestations des TPG de 4 ans dans lequel il manque 5 millions par année pour maintenir les emplois et les prestations.

Mauvais perdants après que le peuple ait voté par deux fois en faveur de l’initiative de l’AVIVO et en plébiscitant au travers du sondage du Département des transports la mobilité douce et les transports publics, les commissaires ont refusé cette rallonge de 5 millions par an pour compenser en partie la baisse des tarifs des TPG dès le 14 décembre.

Entêtés, leur vote aura pour conséquence une diminution de l’offre, mais aussi, et c’est encore bien plus grave, des licenciements qui bien évidemment auront des répercussions sur le plan humain, mais aussi sur les finances de l’Etat, un chômeur coûtant  de l’argent !

Un calcul donc à très courte vue, sans compter que les syndicats ne vont pas rester les bras croisés, une première manifestation est d’ailleurs prévue le 12 novembre, avec le risque de grèves qui amèneront le chaos dans les déplacements.

D’où la question de départ : vaut-il la peine de déclencher la guerre pour 5 millions annuels en faisant payer à la population son outrecuidance d’avoir souhaité des TPG moins chers, mais en aucun cas moins efficaces ?

Poser la question, c’est bien évidemment y répondre ! Espérons que le Grand Conseil, à commencer par le MCG qui a soutenu la diminution des tarifs, désavouera sa commission des transports pour éviter un énième épisode de la guerre des transports…

10:36 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |