Des informations éclipsées! (30/03/2015)

images.jpgContrairement à ce que répète André Duval sur son blog, le DIP n’a pas demandé aux enseignants de garder les élèves à l’intérieur des bâtiments lors de la récente éclipse solaire.  Il a transmis aux directions d’établissement de l’enseignement obligatoire les informations suivantes :

 

1. Principe de précaution : nul ne doit fixer le soleil sans la protection homologuée sous peine de graves lésions à la rétine pouvant conduire à la cécité.

2. Principe d'information : tous les élèves et les enseignants doivent être informés des risques liés à l'observation du soleil sans protection.

3. Principe de proportionnalité : en fonction des cycles et donc de l'âge des élèves, les mesures à mettre en place doivent être adaptées.

Par exemple, au cycle 1, il peut être recommandé de garder les élèves à l'intérieur du bâtiment.
 
Au cycle 2, il peut être recommandé de garder les élèves à l'intérieur du bâtiment ou d'échelonner les récréations afin de pouvoir mieux les surveiller.
 
Au cycle d'orientation, il peut être recommandé de garder les élèves à l'intérieur du bâtiment ou d'augmenter le nombre de surveillants pendant les récréations.
 
En fonction de leur situation locale, des directions d’établissement ont pu demander à leur équipe de garder les élèves à l’intérieur (j’ai quant à moi laissé l’autonomie à mes enseignants pour décider ce qu’ils pensaient être le mieux en fonction de leur réalité de classe), mais ce n’était qu'une recommandation éventuelle et en aucun cas une injonction du DIP.

Celui-ci n'a donc fait que d'appliquer le principe de précaution. Il y a fort à parier que les mêmes qui dénoncent cet acte responsable auraient crié au scandale s'il n'avait pas existé en cas d'accident! 

Une fois de plus, André Duval jette le discrédit sur le DIP sans informer correctement ses lectrices et lecteurs. Ceux-ci apprécieront.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook | | | |