Faut-il clouer Céline Amaudruz au pilori? (22/12/2016)

Sphère privée? C'est la question qui se pose suite aux révélations du Temps (1) qui affirme que la Conseillère nationale UDC Céline Amaudruz aurait été arrêtée par la police en train de conduire avec un taux d'alcoolémie de 1,92 pour mille (!) dans le sang.

Sur les réseaux sociaux, le débat fait rage entre celles et ceux qui pensent qu'un.e élu.e se doit de montrer l'exemple et les autres qui estiment que le droit à la sphère privée est sacré et que cette histoire n'aurait pas dû être déballée dans la presse.

En ce qui me concerne, je n'ai aucun état d'âme à ce sujet: quand on est une élue de ce niveau, on ne parle pas d'une conseillère municipale, on se doit de montrer l'exemple. On le doit d'autant plus quand on appartient à un parti qui donne volontiers des leçons de morale et qui fait de l'intolérance son fonds de commerce! On le doit encore plus quand on sait le nombre de drames qui ont comme origine chaque année l'alcool au volant. 

Et pour celles et ceux qui seraient enclin à défendre Mme Amaudruz, je leur pose la question suivante: leur réaction aurait-elle été la même si par sa conduite supposée, au sens propre et figuré, elle avait mis la vie d'une ou de plusieurs personnes en danger?

 

(1) https://www.letemps.ch/suisse/2016/12/22/ivre-celine-amaudruz-appelle-conseiller-federal-rescousse 

20:23 | Lien permanent | Commentaires (49) | |  Facebook | | | |