Heure d'été, retour en hiver (25/03/2017)

L’heure d’été ne sert à rien du point de vue des économies d’énergie, puisque ce qui est économisé d’un côté, moins d’éclairage le soir, est dépensé d’un autre, plus d’éclairage et de chauffage le matin.

Mais malgré cela, chaque dernier week-end du mois de mars, on perd une heure de sommeil pour la récupérer sept mois plus tard. Pourquoi donc s’entêter à appliquer une mesure qui n’atteint pas le but initialement visé ? Il semblerait que l’argument de pouvoir profiter de plus longues soirées d’été se soit substitué avec le temps à celui des pseudos économies d’énergie. Soit, il est vrai qu’il est agréable de pouvoir profiter d’un bout de journée après le travail en été.

Mais alors, pourquoi faire ce changement aussi tôt dans l’année, le printemps à peine entamé, et nous replonger dans les ténèbres au réveil  avec cette désagréable impression d’un retour en hiver pour deux ou trois semaines ? Ne serait-il dès lors pas plus intelligent d’opérer ce passage à l’heure d’été à la mi-avril et de revenir à l’heure d’hiver à la mi-octobre, ce qui serait plus en phase avec l’horaire de travail de la majeure partie de la population ?

FullSizeRender.jpg

11:57 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |