Des mesures en faveur des cyclistes, vraiment? (18/06/2017)

FullSizeRender.jpgLe diable se cache souvent dans les détails. Annoncer qu’il y aura une onde verte vélo à la rue de la Servette et la création d’une bande cyclable à Plainpalais, suite à la suppression de feux, c’est bien. Mais à y regarder de plus près, ces deux mesures en faveur de la mobilité douce soulèvent des questions et des commentaires.

En ce qui concerne l’onde verte vélo sur la rue de la Servette, le département de l’environnement, des transports et de l’agriculture (DETA) précise que cette dernière aura lieu dans le sens de la descente et qu’elle permettra de gagner deux minutes entre le carrefour du Bouchet et la rue de Lyon avec une vitesse moyenne de 25 km/h.

Empruntant cette rue presque tous les jours à vélo, je peux affirmer qu’il est possible d’atteindre cette vitesse à la seule et unique condition que les scooters et motos ne squattent pas la bande cyclable, empêchant ainsi régulièrement les cyclistes de remonter la file, et ne se mettent pas à la place prévue pour les cyclistes aux feux. Or, ce n’est bien évidemment pas le cas ! Le DETA a-t-il prévu de demander à la police de faire des contrôles réguliers? Si tel n’est pas le cas, cette mesure sera inutile.

Quant à la création d’une bande cyclable à Plainpalais, suite à la suppression de feux à vingt carrefours dans le canton, le DETA précise dans son communiqué de presse (1) qu’elle sera accompagnée de 38 places de parking pour les motos et de…6 places pour les vélos ! On voudrait encourager la circulation des deux roues motorisés au centre ville qu’on ne s’y prendrait pas autrement, alors que c’est la mobilité douce et les transports publics qui doivent l’être.

En conclusion, le DETA poursuit sa politique qui vise à faire plaisir à tout le monde, sans opérer des véritables choix. C’est peut-être payant sur un plan électoral à court terme, mais insuffisant pour encourager les habitant-e-s de ce canton à prendre les transports publics et/ou le vélo. C’est pourtant un enjeu primordial de santé publique quand l’on sait que plus de 3000 Suisses décèdent chaque année des suites de la pollution atmosphérique.

(1) https://demain.ge.ch/actualite/fluidification-flux-circul...

 

10:06 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |