« Titane »: à vomir (31/07/2021)

7478FDEE-C95E-48DC-877D-FC42613AECCB.jpegJe m’attendais au pire. Je n’ai pas été déçu! Pourquoi dès lors être allé voir le film? Par curiosité. Et comme chacun le sait, c’est un vilain défaut. En guise de punition, j’ai supporté une histoire sans queue ni tête, mais peut-être que c’est moi qui n’ai rien compris, qui ressemble à un enchaînement de clips, certes bien mis en scène et bien joués par les deux personnages principaux (mais qu’est-ce que Vincent Lindon est venu faire dans cette galère?).

J’ai hésité à partir après les trente premières minutes d’une violence telle que mes mains ont fait rempart entre l’écran et mes yeux, il est vrai que j’aurais aussi pu simplement les fermer. Je suis quand même resté en me disant que ce film avait reçu la Palme d’or au Festival de Cannes et que le plus dur était passé. 
 
La seconde partie est effectivement beaucoup moins violente, mais toujours aussi dénuée de sens (l’héroïne est enceinte d’une voiture…) et « tape à l’œil » avec des scènes qui frisent le ridicule - celle du bal des pompiers qu’on croirait tout droit sorti d’un film gay de série Z mérite la…palme - ou qui donnent envie de vomir au sens propre et figuré. 
 
Comment le jury du Festival de Cannes a-t-il pu décerner sa Palme d’or à un film pareil? Il devait être sous l’emprise de substances hallucinogènes, je ne vois pas d’autres explications. Quoiqu’il en soit, je décerne pour la première fois un 0 étoile à un film qu’il est préférable d’éviter, sauf à vouloir se laisser tenter par la curiosité…

00:47 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |