Du grand au petit écran : quoi de neuf docteur ? (05/12/2021)

Docteur.jpgLe film repose, comme tant d’autres comédies, sur un duo que tout oppose de prime abord. C’est ainsi que Serge Manou Mani est un médecin aigri et désabusé. Lors de sa garde durant la nuit de Noël, il va faire au gré des circonstances la connaissance de Malek, livreur de son état et du genre généreux et optimiste. Malek va physiquement l’espace d’une nuit prendre la place de Serge auprès des patients, ce dernier lui prodiguant ses conseils médicaux par téléphone et depuis sa voiture. 

Pas difficile d’imaginer que cette situation de départ va occasionner des scènes potentiellement comiques. Force est de constater que si les différentes visites du « faux » médecin sont plus ou moins drôles et qu’une certaine lassitude s’installe au fur et à mesure que le film avance, le ressort comique étant à peu près toujours le même, l’ensemble est plutôt plaisant à regarder. 

Cette impression est due en grande partie au duo composé de Michel Blanc et de Hakim Jemili qui fonctionne très bien, avec une mention toute particulière pour ce dernier, dont c’est le premier rôle au cinéma. Son charisme crève littéralement l’écran, à tel point qu’on en oublie presque les situations invraisemblables dans lesquelles il se trouve et les quelques grosses ficelles scénaristiques. Mais il y a bien pire dans le petit monde de la comédie française.

Inédit. 3 étoiles. « Docteur ? ». RTS 1, lundi 6 décembre, 20h45.

La Mule.jpgInspiré de la vie de Leo Sharp, vétéran de la seconde guerre mondiale qui est devenu dans les années 80 le transporteur de drogue le plus âgé et le plus efficace du Cartel de Sinaloa, « La Mule » raconte non seulement comment un vieil homme de près de 90 ans en est arrivé à être un passeur de drogues hors normes, mais également comment il en a tiré profit, au sens propre et figuré, pour tenter de recoller les morceaux avec sa famille qu’il avait délaissée tout au long de sa vie. 

Des scènes de « La Mule » sont trop répétitives, d’autres pas toujours crédibles et le scénario ménage peu de surprises. Et puis, il faut attendre les derniers instants du film pour qu’il y ait une prise de conscience du héros sur son implication dans le trafic de drogues. Mieux vaut cependant tard que jamais. 

Mais malgré ces critiques, le film se laisse voir avec un certain plaisir grâce avant tout à l’excellente performance d’acteur de Clint Eastwood qui joue avec conviction un personnage réactionnaire sur les bords et qui pense avant tout à lui. On s’attache à ce vieil homme pince-sans-rire et plein de charme à tel point que malgré son activité on ne peut plus répréhensible, le spectateur espère qu’il échappera à la police. Situé quelque part entre comédie, drame et thriller, « La Mule » est un film loin d’être parfait, mais pour lequel on éprouve une indéniable tendresse pour son héros.

3 étoiles. « La Mule ». France 2, dimanche 5 décembre, 21h05.

5 étoiles : à voir absolument, 4 étoiles : chaudement recommandé, 3 étoiles : ça vaut la peine, 2 étoiles : pas indispensable, 1 étoile : il y a mieux à faire

00:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |