Du grand au petit écran: « Epouse-moi mon pote »

Imprimer

33B955A9-133A-419A-BC04-EF4239478F96.jpegYassine, jeune étudiant marocain, fait la fierté de sa famille qui s’est cotisée pour qu’il puisse faire des études à Paris. Suite à un malheureux concours de circonstances, Yassine rate son examen et se retrouve dès lors sans statut légal. Pour remédier à cette situation, il se marie avec son meilleur ami Frédéric, pourtant déjà en couple avec sa copine. Soupçonné par un fonctionnaire d’avoir fait un mariage blanc, ils vont alors devoir s’inventer une vraie vie de couple homosexuel pour lui faire croire que leur histoire est vraie.

Pas difficile d’imaginer à partir de ce synopsis que les quiproquos et les situations loufoques vont s’enchaîner avec de nombreux gags parfois très drôles. Ce n’est certes pas un humour subtil - mais on s’en doutait avant de voir le film - les clichés sont légions et l’histoire est cousue de fil blanc.

Pour ce genre de comédie, plus les traits sont grossiers (à ne pas confondre avec la vulgarité dont le film est pratiquement dépourvu) et plus ça fonctionne. Alors oui, bien sûr, avec cet esprit, les gays - mais aussi les immigrés, les aveugles, les obèses, les riches émirs du Qatar, etc. - sont outrancièrement caricaturés, mais pas de quoi toutefois crier à l’homophobie. Et puis, un peu d’autodérision n’a jamais fait de mal à personne.

Au final, « Epouse-moi mon pote » est un film qui tient ses promesses : stupide et drôle. Vous voilà prévenus.

Inédit. 2 étoiles. « Épouse-moi mon pote ». RTS 1, lundi 27 avril, 20h20.

5 étoiles : à voir absolument, 4 étoiles : chaudement recommandé, 3 étoiles : ça vaut la peine, 2 étoiles : pas indispensable, 1 étoile : il y a mieux à faire

Lien permanent Catégories : Télévision 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.