- Page 2

  • Une barre difficile à franchir

    Imprimer

    Dans 11 mois auront lieu les élections au Grand Conseil et au Conseil d’Etat. Pour plusieurs partis, le quorum va être très difficile à atteindre. Il est en effet malheureusement resté fixé à 7% dans la nouvelle Constitution. Mettre la barre à 5% aurait permis à des « petits » partis d’avoir une chance d’avoir des élus et d’ouvrir un peu plus le jeu démocratique. La majorité ne l’a pas voulu pour éviter de perdre du pouvoir, quand bien même cela pourrait un jour se retourner contre des partis appartenant à cette majorité et qui sont tout proches du quorum dans certaines communes…Mais il ne sert à rien de refaire le débat,  il faut donc faire avec ce quorum à 7%.

    Le Parti Pirate, les Verts libéraux, le PBD et, pourquoi pas, un mouvement indépendant, ont très peu de chance en l’état d’atteindre cette barre des 7%. Vont-ils dès lors se contenter de déposer une liste pour se faire (un peu) connaître en espérant des jours meilleurs (la législature va durer à présent 5 ans…) ou jouer les wagonnets d’une quelconque entente ? N’auraient-ils pas meilleur temps de voir, dans un premier temps, si suffisamment de valeurs sont partagées entre eux ? Puis, si tel est le cas, de s’unir et de déposer une liste commune (avec les logos de chacun) intitulée, par exemple, « Ensemble au centre », à l’instar de ce qui se fait à l’extrême gauche, pour tenter d’atteindre cette fatidique barre des 7% ?

    Les dernières élections fédérales ont démontré qu’il  y avait un électorat pour le centre. Or, il n’y a plus de partis à Genève qui occupent cette place en raison des alliances qui obligent les partis proches du centre à se positionner à droite ou à gauche. Il y a peut-être là une opportunité à saisir au centre pour les « petits » partis afin de ne pas seulement participer aux élections de 2013, mais pour y viser également une représentation  pour les 5 prochaines années.

    Lien permanent 1 commentaire
  • A propos de décence

    Imprimer

    Les « alertes google », qui permettent de savoir si quelque chose a été dit ou écrit sur vous,  sont parfois peu...alertes. C’est ainsi que j’ai reçu ce matin seulement un message m’apprenant que j’avais eu « l’honneur » le 29 octobre dernier d’être le sujet d’un article publié sur le blog du député PLR Pierre Weiss intitulé « Didier Bonny et les râteliers » (http://pierreweiss.blog.tdg.ch/archive/2012/10/29/didier-bonny-et-les-rateliers.html).

    J’étais bien évidemment au courant de ce texte. J’avais dans un premier temps décidé de ne pas y répondre. Mais « l’alerte google » de ce matin m’a fait changer d’avis en raison des événements qui se sont déroulés cette semaine suite aux propositions d’économie du PLR (en fait, d’après mes informations, il n’y aurait pas eu de discussion sur ces propositions avec tous les députés PLR…) pour le budget 2013 de l’Etat.

    En effet, sur son blog M. Weiss parle de mon éventuelle accession à la députation, du fait que je n’en ai pas parlé pendant la campagne (mais quel rapport cela pouvait-il bien avoir, ce d’autant plus que le candidat de l’Entente m’avait dit ne pas vouloir démissionner pour justement ne pas me laisser sa place…) et de l’indécence qu’il y aurait à siéger, « en toute légalité » précise-t-il tout de même, en étant élu « grâce à ceux que je me suis mis à combattre ».

    Précisons ici que si je deviens effectivement le premier des « viennent ensuite », c’est grâce aux très nombreuses voix extérieures qui ont, dans une large mesure, compensé les biffages qui étaient nettement au-dessus de la moyenne en ce qui me concerne. De ce point de vue là, il ne serait donc pas indécent d’accepter de devenir député. Mais pour l’instant la question ne se pose pas.

    Et puis, je n’ai pas de leçon à recevoir sur la « décence » de la part d’un député qui, cette semaine, a fait la proposition de multiplier par 15 la taxe personnelle ! Je déciderai le moment venu si je siège ou non au Grand Conseil en toute…indépendance.

    Lien permanent 3 commentaires
  • Déshumaniser la fonction publique

    Imprimer

    La locomotive PLR et son wagon PDC ont donc déposé un projet de loi pour supprimer le Plend qui permet de compenser en partie la perte financière subie par les fonctionnaires qui prennent une retraite anticipée. Cette mesure, qui date de 1995, a été mise en place à l’époque par un libéral pour, on s’en doute, faire des économies (non remplacement du poste libéré pendant 6 mois et engagement d’un personnel plus jeune coûtant moins cher) et non pas pour accorder un quelconque privilège aux fonctionnaires. Ce n’est donc pas à l’origine un cadeau, comme le laisse sous-entendre l’Entente.

    Il apparaît aujourd’hui que ce plan n’a pas eu les effets escomptés. L’Entente souhaite donc le supprimer, car il coûte une trentaine de millions par année. Dans cette période budgétaire compliquée, il est normal que des propositions d'économie voient le jour. Ce qui l'est moins, c'est que ce soit souvent (toujours?) les mêmes qui fassent l'objet de ces propositions d'économie.

    En effet, quand M. Weiss, conducteur de la locomotive, déclare dans la Tribune de Genève de ce jour qu’ « on demande au contribuable de faire acte de solidarité en payant 130 millions par an pour la fusion des caisses CIA et CEH, la fonction publique peut aussi faire un effort pour soulager le fardeau du contribuable», c’est une attaque en règle contre la fonction publique. Depuis quand les fonctionnaires ne sont-ils pas également des contribuables ? Pour la fusion des caisses, les fonctionnaires vont passer deux fois à la…caisse, comme contribuables et comme salariés, il ne faudrait pas l’oublier. Sont-ils responsables de l’effondrement des marchés boursiers de ces dernières années ? Evidemment que non. La fonction publique, ce sont des femmes et des hommes qui travaillent au service de l’Etat, ce n’est pas quelque chose d’abstrait. Le PLR et son allié PDC ont tout intérêt à « déshumaniser » la fonction publique, il n’en sera dès lors que plus facile de démanteler petit à petit l’Etat.

    Prise isolément, la proposition de la suppression du Plend peut à la limite ne pas être vue comme « une mesure antifonctionnaires » selon les propos de la présidente du PDC. Mais quand on l’ajoute aux autres (suppression du pont de fin d’année, suppression de l’annuité, augmentation de la taxe personnelle aussi valable pour les fonctionnaires qui, au risque de me répéter, sont aussi des contribuables), il est clair que c’est une attaque contre elle.

    C’est un choix politique. Il s’agira de l’assumer au moment des résultats des élections de l’automne prochain. Un choix qui peut s’avérer dangereux, surtout quand on n’est pas la locomotive.

    Lien permanent 2 commentaires
  • Un jour après la campagne

    Imprimer

    Après « une semaine de campagne » et « un week-end de campagne », il m’a paru logique de terminer cette série par « un jour après la campagne ».  Après une aventure, car cela en fut bien une, aussi intense, les heures qui suivent, surtout quand le résultat n’est pas à la hauteur des espérances, peuvent s’avérer difficiles à négocier si tout à coup le vide surgit sous vos pieds…Heureusement, cela n’a pas été le cas !

    Des dizaines de messages me sont parvenus au cours des dernières 24 heures me faisant petit à petit prendre conscience qu’obtenir 3918 voix, représentant 13,2% des (seulement) 27% des électrices et électeurs qui ont voté pour cette élection complémentaire au Conseil administratif de la Ville de Genève, était en fait un résultat tout à fait honorable. En effet, sans parti derrière soi et avec un mini budget, il était difficile de faire mieux. La liste 5 obtient même plus de suffrages que toutes les autres listes, à part celle du PLR !

    Je suis satisfait d’avoir offert un choix supplémentaire aux électrices et aux électeurs de la Ville de Genève,  même si cela n’a pas été compris, ou voulu être compris, par certains membres du PDC, dont sa présidente qui a tenu des propos fort désobligeants à mon égard (*). Cela n’a pas été le cas avec Guillaume Barrazone avec lequel j’ai entretenu de très bonnes relations du début à la fin de la campagne. Je le lui ai d’ailleurs écrit aujourd’hui en lui souhaitant le meilleur dans sa fonction de Conseiller administratif.

    Si c’était à refaire, je n’hésiterais pas une seconde. Ces sept semaines de campagne ont été une expérience humaine absolument magnifique et je suis très chanceux d’avoir pu la vivre ! Merci à toutes celles et tous ceux qui m’ont accompagné d’une manière ou d’une autre durant cette période et merci aux 3918 personnes qui m'ont fait confiance !

    Pour la suite, Grand Conseil ou non, je n’ai pas encore pris de décision. Il y a du pour et du contre et j’ai encore deux ou trois semaines pour y réfléchir. Mais la suite immédiate, c’est dès demain avec un retour à une vie plus « ordinaire », mais tout aussi prenante, avec mon travail de directeur d’établissement scolaire durant la journée et la présidence du comité du Groupe sida Genève en soirée : la vie continue !

     

    (*) Interrogée au sujet de l'ex-PDC Didier Bonny, Béatrice Hirsch ne mâche pas ses mots: «C'est difficile pour nous de voir un ami nous faire un croche-patte.» Pour elle, sa candidature est une «vengeance personnelle. Il a été blessé de ne pas être réélu en 2009. Sa candidature est une arnaque parce qu'il ne pourrait pas tenir ses promesses sans groupe ni parti derrière lui.» La présidente qualifie encore le candidat indépendant d'«électron-libre incapable de travailler au sein d'un collège.» (Site de la Tribune de Genève, 4 novembre 2012)

    Lien permanent 2 commentaires
  • Le vote par internet est-il fiable?

    Imprimer

    Je suis abonné à "Google Alertes". Si j'ai été cité sur le web, alors Google m'en informe. Quelle n'a pas été ma surprise de lire samedi matin des scores en lien avec l'élection de ce jour au Conseil administratif (mis en gras dans le texte ci-dessous par moi-même)! Des chiffres qui sont plutôt proches de la réalité finale!

    J'en déduis que Google a été capable de répértorier le vote par internet des électrices et électeurs de la Ville de Genève avant la fin du scrutin! Si ma déduction est bonne, il est urgent de remédier à ce bug, non? Je tiens bien évidemment à la disposition de la Chancellerie et à d'autres le mail original.

    De : Google Alertes [mailto:googlealerts-noreply@google.com]
    Envoyé : samedi 3 novembre 2012 00:03
    À : bonny@bluewin.ch
    Objet : Alerte Google - didier bonny

    Chaos à New York: Vidéo: le feu se propage dans le Queens - News ...
    Eric Bertinat. 26.9%. Didier Bonny. 14.3%. Salika Wenger. 14.9%. 1199 votes au total ...
    www.tdg.ch/monde/ameriques/Video-le-feu.../16230456

    8 Commentaires - Tribune de Genève
    Eric Bertinat. 26.9%. Didier Bonny. 14.3%. Salika Wenger. 14.8%. 1188 votes au total. Guillaume Barazzone. 43.9%. Eric Bertinat. 26.9%. Didier Bonny. 14.3% ...
    www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/...perd.../31401471?...

    de 17 millions d'Américains ont déjà voté - Tribune de Genève
    Eric Bertinat. 27.0%. Didier Bonny. 14.0%. Salika Wenger. 14.8%. 1165 votes au total. Guillaume Barazzone. 44.3%. Eric Bertinat. 27.0%. Didier Bonny. 14.0% ...
    www.tdg.ch/monde/17-millions-americains-deja.../20128621

     

    Lien permanent 2 commentaires