- Page 3

  • Faut-il un MCG au Conseil d'Etat?

    Imprimer

    Les élections d’hier sont claires : les partisans du « y’en a marre » ont fait entendre leur voix et il serait stupide de ne pas les écouter. Dès lors, la question de donner un peu plus de pouvoir, et donc les moyens d’agir à ceux qui sont les porteurs de ce « programme » pour voir ce qu’ils en feront, se pose sérieusement.

    Personnellement, je ne voterai pas pour un candidat MCG au second tour, il y a des limites que je ne peux pas dépasser. Mais je n’en ferais toutefois pas une maladie si le mieux placé d’entre eux au terme du premier tour était élu.

    Il s’agirait alors pour l’Entente, qui aura vraisemblablement au moins 4 sièges, d’être fin stratège et d’attribuer à ce dernier un département particulièrement visé par le « y’en a marre ». Au hasard, tout ce qui touche à la mobilité.

    Et là, la confrontation entre les slogans et la réalité serait des plus intéressante et la réussite obligatoire pour ne pas décevoir cet électorat du « ras-le-bol » qui pourrait autrement très vite tourner le dos à ceux qu’il a porté au sommet ces dernières années.

    Un quitte ou double en somme.

    Lien permanent 8 commentaires
  • Journal d'un député indépendant (17): le bilan

    Imprimer

    Hier soir, dernière séance du Grand Conseil qui s’est terminée par un hommage aux 28 députés qui ne se représentent pas au verdict du peuple qui aura eu l’obligeance de voter demain. Hommage également au président sortant Gabriel Barrillier qui a fait l’unanimité au cours de son année au perchoir.

    Dernière séance donc également pour moi en tant que député indépendant. Statut qui ne m’a pas permis d’être présent en commission, mais qui m’a tout de même donné l’occasion de participer de manière active aux débats du parlement lors des séances plénières.

    C’est ainsi qu’entre janvier et octobre, j’ai pris la parole plus d’une vingtaine de fois sur des sujets très différents comme les finances (plusieurs interventions lors du vote à rebondissements du budget 2013), les conditions d’encadrement de la petite enfance, la police municipale, la protection des données ou encore la lutte contre l’homophobie.

    J’ai aussi déposé un projet de loi visant à interdire qu’un-e candidat-e puisse se présenter sur plus d’une liste lors d’élections. Si ce projet de loi était voté, il est actuellement examiné à la commission des droits politiques, les électrices et électeurs n’auraient plus à subir des bulletins de vote avec des slogans électoraux trompeurs, comme c’est le cas pour l’élection au Conseil d’Etat de demain. En matière de transparence, une des cinq valeurs du Parti Pirate, on peut faire beaucoup mieux !

    Je tire donc un bilan positif de cette année de députation. Je remercie, comme j’ai pu le faire hier en direct, les député-e-s qui ont voté ma compatibilité et le secrétariat général du Grand Conseil qui a toujours été là quand j’en avais besoin.

    Je remercie également le futur ex-groupe radical qui m’a « physiquement » très bien accueilli dans son groupe, à commencer par ma voisine directe Nathalie Schneuwly, ainsi que les député-e-s de mon ancien parti qui, une fois un brin de mauvaise humeur compréhensible passé, n’ont manifesté aucun signe de rancune à mon égard.

    Enfin, un remerciement tout particulier au président du Grand Conseil qui m’a toujours donné la parole de manière équitable au cours des débats. Je lui ai d’ailleurs souhaité de continuer à mener sa barque sur des eaux tranquilles en se méfiant toutefois des…pirates !

    Lien permanent 1 commentaire
  • Arnaque à l'ego

    Imprimer

    L’ego des politiciens (j’utilise exprès le masculin…) est-il à ce point développé que certains tablent dessus pour essayer de les arnaquer ? C’est la question que je me suis posée à la lecture du mail reçu ce jour à mon adresse de député :

    Mon nom est Andrzej Migdalek. Je suis un collectionneur d'autographes pendant 20 ans. Je collectionne les autographes des célèbres et populaires avec le monde de la politique, de la culture, science et le sport dans le monde entier. Dans ma collection, je n'ai plus de quelques milliers d'autographes originaux. Je demande gentiment pour un autographe. Un autographe serait un honneur pour moi.

    Un salut cordial du polonais.

    Cordialement:

    Andrzej Migdalek.

    Ci-dessous j'ai inclus votre (sic !) adresse postale:
     
    Andrzej Migdalek
    ul 1000 lecia 22/6/1
    41-933 Bytom
    Pologne

    Pour ne pas succomber à la tentation, il suffit de se rappeler, en cette période électorale, qu’un député peut être élu au Grand Conseil avec les voix de quelques milliers de personnes seulement. Ca rend tout de suite plus humble !

     

    Lien permanent 0 commentaire