- Page 2

  • Les petits ruisseaux font les grandes rivières

    Imprimer

    Les exemples de solidarité envers les plus fragilisés d'entre nous ne manquent pas. Les nouvelles plutôt déprimantes de la Planète qui nous parviennent jour après jour auraient tendance à nous le faire oublier!

    J'ai déjà eu l'occasion ici de parler de la Maison de la Joie, un orphelinat accueillant des enfants séropositifs à Bujumbura, capitale du Burundi. En juillet 2013, j'avais eu l'occasion de le visiter dans le cadre d'une mission de Coalition Plus, association internationale de lutte contre le sida. Géré par l'Association Nationale de Soutien aux Séropositifs et malades du sida (ANSS), membre burundais de Coalition PLUS, l'orphelinat offrait aux enfants des conditions de vie en rapport avec ses moyens, c'est-à-dire très modestes.

    À mon retour à Genève, j'ai convaincu le Groupe sida Genève et des donateurs privés issus de mon réseau de contribuer à l'amélioration du fonctionnement de la Maison de la Joie. Ce sont ainsi 6000 francs qui ont été récoltés. Je me suis rendu pour la deuxième fois au Burundi au mois de juillet dernier pour suivre l'évolution de la situation à la Maison de la Joie suite à ces dons qui ont permis:

    · de nourrir chaque jour les enfants de manière équilibrée et en suffisance
    · d'accueillir un enfant de plus (14 à ce jour, 7 filles et 7 garçons)
    · d'acheter une armoire pour ranger les médicaments et d'installer une douche
    · d'aménager un « espace classe » sous la véranda
    · d'engager un répétiteur pour favoriser les apprentissages
    · d'aménager une pièce pour entreposer les réserves de nourriture

    Une goutte d'eau dans l'océan qui signifie toutefois une bien meilleure qualité de vie pour ces enfants! Ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières...

    Lien permanent 1 commentaire
  • Les limites du n'importe quoi

    Imprimer

    Dans un de ces récents billets, André Duval met en avant le fait que les directeurs d’établissement du primaire sont passés de 93 à la rentrée 2008 à 73 à la rentrée 2014. Confondant nombres de postes et nombres de personnes, il se demande à « quels postes fictifs, bidons, grassement et inutilement payés », ces 20 personnes ont été attribuées ou plus exactement 15, puisque M. Duval imagine que 4 ou 5 ont pu prendre leur retraite au cours de ces six dernières années.

    Pour un ancien enseignant, un raisonnement aussi simpliste laisse pantois. Mais il est vrai que M. Duval n’en est pas à une contre-vérité près pour cracher son venin sur ces directeurs qu’il n’a jamais connus, puisqu’au bénéfice d’une retraite depuis 2008, à l’âge de 55 ans, un privilège désormais d’un autre temps.

    Mais pour revenir à la question de M. Duval, la diminution de ces 20 postes est due majoritairement à des départs à la retraite et à quelques cessations de fonction ou nouvelles orientations professionnelles. Suite à ces départs, les postes n’ont tout simplement pas été repourvus. Un seul ancien directeur d’établissement du primaire occupe aujourd’hui un poste qui ne correspond pas à celui d’un cadre supérieur. Il n’y a donc pas « des placards, non pas dorés, mais en or massif pour ces personnes.»

    Il était nécessaire de le préciser pour celles et ceux qui prennent les propos d’André Duval, dont apparemment un député du PLR, pour argent comptant.

    Ecrire n’importe quoi a tout de même ses limites.

     

    P.S. Suite à ma dernière note « Trahis par le TCS ? Passez à l’ATE », le président du TCS m’a contacté pour me dire que le TCS ne mettait pas 800 000 francs, somme que j’avais reprise du blog de Bertrand Buchs, dans la campagne pour la traversée de la rade, mais à peine le dixième. Dont acte.

    Lien permanent 7 commentaires
  • Trahis par le TCS? Passez à l'ATE!

    Imprimer

    Le TCS mettrait 800 000 francs dans la campagne pour le tunnel sous la rade sans que ses membres aient été consultés, d'après le blog de Bertrand Buchs. On peut comprendre l’insatisfaction de celles et ceux, qu’on espère nombreuses et nombreux, qui sont opposés à ce tunnel à bouchons.

    Mais d’un autre côté, quand on fait partie du TCS, peut-on raisonnablement s’attendre à autre chose qu’un soutien de son association au « tout à la voiture » ? N’est-ce pas une position quelque peu schizophrène d’à la fois s’offusquer de cette dépense somptuaire et d’être membre du TCS ? 

    C’est en tout cas la conclusion que j’ai tirée il y a déjà plusieurs années en devenant membre de l’ATE (Association Transports et Environnement)qui a les mêmes prestations que le TCS en matière d'assurances, mais qui prône une mobilité qui favorise l'environnement, améliore la sécurité routière et réduit les émissions polluantes.

    Le délai étant de 3 mois pour mettre fin à sa qualité de membre, c’est donc le moment idéal pour les opposants au tunnel membres du TCS d’envoyer leur lettre de démission pour 2015 et d'adhérer à l'ATE !

    Lien permanent 7 commentaires